fbpx

(vidéo) Jordan Bardella (RN) : « Les peuples ne sont heureux que lorsqu’ils sont libres »

Spécial élections européennes 2019 – À seulement 23 ans, Jordan Bardella a été choisi comme tête de la liste du Rassemblement National pour les élections européennes en mai prochain. Jordan Bardella évoque le retour de la souveraineté nationale aux pays membres de l’UE. Dans l’interview accordée à Putsch, il n’exclut pas la présence de Gilets Jaunes sur la liste du Rassemblement national et il envoie un message à Emmanuel Macron.

propos recueillis par

Putsch poursuit sa série d’interviews politiques en vue des élections européennes. Après avoir reçu Hugues Renson, vice-président de l’Assemblée nationale et député LREM (interview à lire ici), nous avons donné la parole à Jordan Bardella, jeune conseiller régional d’Ile-de-France et porte-parole du Rassemblement national.

Quelques jours avant la convention du Rassemblement National, prévue pour le 13 janvier 2019 à la Mutualité de Paris, Putsch a rencontré Jordan Bardella, qui sera tête de liste aux Européennes pour le Rassemblement national à seulement 23 ans. Retrouvez ci-dessous la vidéo intégrale de l’interview de Jordan Bardella.

 


Spécial élections européennes 2019 :

* Sylvie Guillaume (PS-Place Publique) : « Les mouvements populistes et nationalistes se sont développés à cause de l’absence de réponses de l’UE »
* Jean-Pierre Mercier : « Quand les politiques parlent de peuple, c’est pour masquer les inégalités sociales »
* Bernard Guetta (LREM) : « Le grand objectif pour l’UE, c’est la stabilisation des relations avec la Russie et la rive sud de la Méditerranée »


A lire également :

* Pierre Person (LREM) : « Nous avons une technocratie omniprésente. Finalement le parlementaire a rarement le dernier mot »
* Pierre Jouvet (PS) : « La volonté du gouvernement est de marginaliser un mouvement populaire en l’associant exclusivement aux casseurs »
* Hugues Renson (LREM) : « Si les Français nous ont fait confiance, c’est qu’il y avait un vrai ras-le-bol avec la vie politique traditionnelle. Ils ont décidé de retourner la table. De tenter autre chose »
* Thiébaud Grudler (MoDem) : « L’UE doit avoir un droit de regard sur Victor Orbàn et son respect de la démocratie libérale »
* Rafik Smati (Objectif France) : « Lorsqu’une caste se fait passer pour une élite, cela me pose un réel problème »
* Gaspard Gantzer (Parisiennes, Parisiens) : « Il n’est pas né le Président de la République qui consultera les Français sur des thématiques européennes »
* Julien Bayou (EELV) : « Les élites libérales profitent de la désunion des peuples d’Europe pour que rien ne change »

 


(Crédit photo à la une : Jordan Bardella – © Rassemblement National)

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à