Gilets Jaunes : des bourdes en cascade chez les députés LREM

par

L’exécutif et la majorité parlementaire n’en finissent plus de s’emmêler les pinceaux ces dernières heures sur les plateaux TV qu’ils trustent, tentant tant bien que mal d’éteindre l’incendie qui se propage avec toujours plus de force et de vigueur, démultiplié par les vents de la tempête populaire.

Sur le plateau de l’émission « Salut les Terriens » du dimanche 2 décembre, le député LREM Aurélien Taché a eu cette déclaration édifiante concernant les élections européennes à venir en mai prochain : « Le fait de transférer une grande partie de la souveraineté nationale au niveau européen, c’est le coeur de ce que l’on va proposer aux élections européennes ». Alors que de plus en plus de voix de personnalités publiques et de Gilets Jaunes en France dénoncent les ravages de l’ultra-libéralisme, institutionnalisé par Bruxelles, le député continue de défendre le transfert de souveraineté de l’État français à l’Union européenne et flirte avec le suicide politique au coeur de cette situation insurrectionnelle.

Ce lundi matin, ce fut au tour de la députée Elise Fajgeles (LREM) et également commissaire aux lois, d’avouer en direct dans l’émission de Jean-Marc Morandini ne pas connaître la valeur du smic, tout se défendant de ne pouvoir être au courant de tout mais de continuer à défendre la hausse du pouvoir d’achat. L’un des deux gilets jaunes présents sur le plateau a décidé de quitter le plateau en plein direct. Une situation absolument hallucinante de la part d’une députée de la République qui nourrit le sentiment d’une déconnexion absolue avec la réalité populaire ( Pour aller plus loin : « Ce que gagnent vraiment les députés ? » ).

L’exécutif peut être assuré que ce genre de séquences coupables, va embraser un peu plus l’anti-parlementarisme des Gilets Jaunes et les pousseront à demander avec plus de véhémence la dissolution de l’Assemblée nationale dans les prochaines heures.

Il est en réalité difficile de faire pire dans un moment aussi critique. L’exécutif ainsi que sa majorité parlementaire, qui commence à se fissurer dangereusement, semblent totalement dépassés par cette crise d’une ampleur inédite et qui renforce jour après jour. Où s’arrêteront-ils ?

 

(Captures d’écran des comptes twitter de Jean-Marc Morandini et de Salut les Terriens)

 


D’autres articles pourraient vous intéresser au sujet du mouvement des Gilets Jaunes :
Avant l’Acte 4, les Français continuent de soutenir massivement les Gilets Jaunes (04/12/2018)
Gilets Jaunes : la révolte gronde aussi sur l’ensemble du territoire (02/11/2018)
Les Gilets Jaunes, vus depuis Twitter (plusieurs mises à jour à partir du 01/12/2018)
Gilets Jaunes : « Discréditer ce mouvement et mépriser les Gilets Jaunes est outrageant pour le peuple français» selon Nicolas Vidal (25/11/2018)
Cyril Hanouna : porte-parole des Gilets Jaunes suite à leur passage sur TPMP ? (21/11/2018)
(Vidéos) Gilets Jaunes : Paroles de manifestants au cœur des points de blocage et des manifestations parisiennes (plusieurs mises à jour à partir du 19/11/2018)
(vidéo) Les Gilets Jaunes : mobilisation au Péage de Buchelay (78) (19/11/2018)
Les Gilets Jaunes : Mobilisation, grogne, tweets et humour (16/11/2018)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à