« Saigner et faire disparaître les communes, voilà le projet ! » Le cri du coeur d’un maire de la ruralité

par
Partagez l'article !
Emmanuel Grieu, maire de Mandagout dans le Gard, Vice-Président de la Communauté de Commune du Pays Viganais Vie des assemblées, Participation et Transitions vient de publier un appel des Maires pour défendre l’existence et le rôle central de la Commune, associé à une pétition. Il dénonce une volonté assumée de « saigner les communes et les faire disparaître ». Un cri du coeur vibrant par un maire très engagé pour la ruralité au quotidien.

La Cour des Comptes a choisi cette année de consacrer son rapport annuel à : « La performance de l’organisation territoriale de notre pays ».
En effet parlons-en !

Printemps 2022 : la Cour des Comptes demandait à ce que les PETR soient transformés en « intercommunalités élargies ».
Novembre 2022 : nous apprenions également que la Cour des Comptes, dans son rapport, demande à ce que les Intercommunalités prennent la main sur les Communes dans le bloc communal.

Cette petite musique ne cesse de résonner à nos oreilles depuis 1992 avec la loi ATR, puis la loi Chevènement. Rappelons que l’Intercommunalité a d’abord été fondée sur des « mécanismes incitatifs de coopération volontaire ». Nous apprécions la formule qui en dit long sur ce que deviendra alors la suite… Elle a ensuite été imposée par les Schémas Départementaux de Coopération Intercommunale en 2011 et 2016 : les lois NOTRe et …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à