fbpx

Les chaises musicales: une fantaisie tendre et sentimentale

par

Par Florence Gopikian Yérémian – bscnews.fr/ Perrine est une musicienne « presque » professionnelle qui boucle ses fins de mois en animant des goûters d’enfants et de retraités. Malgré ses 39 ans, elle est célibataire et se fait continuellement exploiter à cause de sa gentillesse. A l’occasion d’une visite dans une maison de vieillesse, elle fait accidentellement tomber un homme dans une benne à ordures. Ce dernier, nommé Fabrice Lunelle, ne meurt pas mais il se retrouve dans le coma. Bourrée de culpabilité, Perrine passe ses journées à l’hôpital pour trouver une solution à ce cauchemar. Afin d’assumer pleinement sa faute, elle prétend être la cousine de Fabrice et s’immisce graduellement dans la vie du malade: au fil des jours, elle commence à s’occuper de son chien, se met à garder son fils, s’installe dans son appartement, vole sa brosse à dent puis décide même de lui piquer son boulot de prof de chant. Etrangement, cette nouvelle existence semble apporter à Perrine les repères qu’elle n’a jamais eus à tel point qu’elle finit par tomber inconsciemment amoureuse de sa victime…

Interprétée avec une belle candeur par Isabelle Carré, cette pauvre Perrine a le profil parfait de la looseuse. Qu’elle soit déguisée en banane violoniste ou emballée dans une ridicule cosse de petit pois, elle est aussi pathétique que sympathique notamment lorsqu’elle se met à chanter la chanson du hérisson! Enervante de bêtise et de maladresse, elle nous séduit cependant par sa sincérité et ses grands yeux apeurés qui lui confèrent tout au long du film une naïveté quasi enfantine. A ses côtés, la présence de Carmen Maura (figure fétiche d’Almodovar) relève allègrement le scénario un peu simpliste de Marie Belhomme. De son accent chantant et exotique, l’actrice madrilène tient gracieusement la réplique à Isabelle-Perrine en lui offrant autant d’optimisme que de verres de vin. Ondulant entre le drame et la comédie romantique, ce premier long métrage sans prétention a le mérite d’être traité avec beaucoup d’émotion et de légèreté. Malgré son côté bon-enfant, on peut néanmoins lui reprocher son manque de vraisemblance particulièrement au niveau de la fin…

Les chaises musicales? Une histoire tendre et gauche qui aurait vraiment gagné à être plus comique !

PS: On a adoré la musique signée Alexis HK.

Les Chaises Musicales
Un film de Marie Belhomme
France 2014 – Durée 1h23
Avec Isabelle Carré, Carmen Maura, Philippe Rebbot, Nina Meurisse, Camille Loubens, Laurent Quere, Arnaud Dulery, Emmanuelle Hiron
Sortie nationale : le 29 juillet 2015


Les Chaises musicales
Les Chaises musicales Bande-annonce VF

A lire aussi:

Vice Versa: du très grand Pixar !

Un Français : Diastème, entre polémique et réussite

Comme un avion: une comédie paisible et aérienne

Loin de la foule déchaînée : une pépite sensuelle et romantique

A la poursuite de demain: Enfin un film de SF plein d’optimisme!

Le labyrinthe du silence: un réquisitoire qui manque de lucidité

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à