fbpx

Emmanuel Demarcy-Mota et Honoré de Balzac…sur un air des Pink Floyd

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Auguste Mercadet, spéculateur aux abois, est prêt à tout – et même à sacrifier sa fille dans un mariage arrangé – pour satisfaire ses affaires. Autour de lui, créanciers et joueurs en bourse, prétendants nullement intéressés par sa fille mais par sa fortune et amis de longue date dont il abuse. En attendant Godeau, son associé mystérieusement disparu il y a quelques années, Mercadet fait preuve d’imagination débordante pour que personne ne découvre qu’il est criblé de dettes et n’a aucune dot à offrir à sa seule enfant !

Emmanuel Demarcy-Mota a imaginé une version du Faiseur d’Honoré de Balzac aussi plaisante que moderne. Jeux de plateaux avec des trappes sur lesquels l’équilibre des comédiens est régulièrement mis à l’épreuve, mélange étonnant de costumes d’époque et de tenues modernes, insertion de chants à la sauce « comédie musicale » ( Money des Pink Floyd ou encore Money Money Money d’Abba), effets lumineux de fonds de scène colorés, l’ensemble assurément déménage! Emmanuel Demarcy-Mota a tout mis en oeuvre pour accentuer l’effet étourdissant de l’argent sur les esprits et cette comédie pécuniaire virevolte de répliques argentées en répliques désargentées avec une bonne humeur communicative. Si la mise en scène est enthousiasmante, même si elle joue souvent sur des effets « faciles »( utilisation de fumigènes, pauses musicales, caricatures excessives des personnages etc), l’on reprochera essentiellement un manque de rythme dans les premières scènes et surtout une diction à revoir chez certains comédiens – dont Serge Maggiani ( Auguste Mercadet) qui parle souvent avec précipitation et avale des syllabes souvent précieuses.
Un moment de théâtre cependant fort attrayant! A recommander!

 » MENARD : La voici…Elle ne me semble plus la même! Je m’étais habitué à la voir à travers trois cent mille francs de dot!…Allons! »

Le Faiseur d’ Honoré de Balzac
Mise en scène : Emmanuel Demarcy-Mota / Assistant à la mise en scène :Christophe Lemaire
Scénographie, lumière: Yves Collet / Assistante décor : Federica Mugnai / Assistant lumière : Nicolas Bats
Musique: Jefferson Lembeye
Costumes : Corinne Baudelot / Assistantes costumes : Elisabeth Cerqueira – Anne Yermola
Maquillages : Catherine Nicolas
Accessoires : Clémentine Aguettant
Collaboration artistique : François Regnault
Travail vocal: France Cartigny / Maryse Martines
Construction décor: Espace et compagnie
Avec Serge Maggiani, Valérie Dashwood, Sandra Faure, Pascal Vuillemot , Gaëlle Guillou, Céline Carrère , Jauris Casanova, Philippe Demarle , Stéphane Krähenbühl, Sarah Karbasnikoff, Gérald Maillet, Charles-Roger Bour, Walter N’Guyen
Crédit-photo : Jean-Louis Fernandez

Dates des représentations:

Du 24 février au 6 mars 2015 au TNB

Du 26 mars au 11 avril 2015 au Théâtre de la Ville ( Paris)

Les 12 et 13 mai 2015 à la Scène Nationale de Sète – Théâtre Molière ( 34)

A voir aussi ( ou pas…):

Le faiseur des Tréteaux de France : une comédie impayable !

Nous avons les machines : Attention ! Objet théâtral non-identifié!

Jacques Weber : un Harpagon peu convaincant

Ivanov de Luc Bondy : une inexorable descente vers l’ennui

Daisy : Rodrigo Garcia met « les cafards à l’abri sous les mots »

Fair Play : Patrice Thibaud, un auguste sportif désopilant

Le malade imaginaire de Michel Didym : une comédie dont vous vous passerez bien!

Plume : un spectacle coloré et entraînant de la Cie Méli Mélodie

Zigmund Follies : laissez-vous embrigader par les menottes de la Cie Philippe Genty

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à