fbpx

Résumons-nous : les chroniques loufoques d’Alexandre Vialatte servies sur un plateau

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ C’est toujours sans esprit de mondanité qu’Alexandre Vialatte a fréquenté le monde littéraire parisien.

Et, très vite, au contact de sa prose, on est séduit par sa plume férue d’aphorismes burlesques et son amour de la langue. Ses chroniques de la montagne , teintées d’humour loufoque, sont au nombre de 900 environ et ont été écrites pour le quotidien de Clermont-Ferrand, La Montagne. Le journaliste-écrivain, qui avait un goût prononcé pour le canular et le second degré, y laissait libre cours à sa fantaisie et aimait souvent à parodier les rubriques de certains canards. Ses textes peu conventionnels ont une poésie singulière qui sied particulièrement au plateau. La mise en scène de Charles Tordjman est pertinente car elle privilégie une distribution de qualité et choisit une scénographie épurée où, ça et là, quelques étrangetés du décor s’expriment seulement par touches légères; l’originalité du propos est soutenu surtout au travers du jeu et de la composition de trois personnages excentriques attachants. Christine Murillo, avec ses mimiques débonnaires et son sourire pétillant, Clotilde Mollet et son sérieux presque militaire ainsi que Philippe Fretin à l’allure de dandy ébouriffé offrent l’opportunité délectable de goûter les mots d’Alexandre Vialatte et d’en percevoir toutes les espiègleries et la finesse. Un rendez-vous fort agréable où l’on vous parlera – entre autres!- de vacances idéales, de l’orthographe du prénom Natalie, du meilleur ami de l’homme, du caractère indispensable d’une femme et de bien d’autres réalités saugrenues qui nous font nous affirmer en choeur avec les comédiens:  » Et c’est ainsi qu’Allah est grand! »

Résumons-nous, la semaine a été désastreuse
D’après les chroniques de la Montagne d’Alexandre Vialatte
Adaptation: Jacques Nichet
Mise en scène: Charles Tordjman
Avec Clotilde Mollet, Christine Murillo et Philippe Fretun
Durée: 1h30

Dates de représentation :

– Le 17 janvier 2014 à 20h30 à la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau ( 34)
– les 28 et 29 janvier 2014 au Grand Théâtre de Luxembourg
– du 4 au 7 février 2014 à la Comédie de Picardie, Scène Conventionnée d’Amiens

A lire aussi:

Alexandre Vialatte : un prix littéraire à son nom

Alexandre Vialatte : hommage à un écrivain exceptionnel

The Notes : l’Ecossaise aux ratés jubilatoires

L’attentat : l’adaptation théâtrale de la Cie Humani Théâtre

Denis Lavant incarne les errances de Céline: une performance complexe mais remarquable

Inconnu à cette adresse : quand l’amitié se consume sur les planches

Lettres d’amour d’Edith à Tony : l’interprétation touchante de Clotilde Courau

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à