fbpx

Des nouvelles de la planète Mars : un film à l’humour stagnant

par

Par Florence Yeremian – Philippe Mars a la cinquantaine. Ingénieur informaticien peu ambitieux, il mène une vie monotone et a pour défaut de ne pouvoir dire non à personne. Voilà en partie pourquoi ses enfants ne le prennent plus au sérieux et sa femme l’a définitivement quitté. Profitant de sa gentillesse, son patron lui demande à son tour de bien vouloir travailler sur un projet avec un certain Jérôme. Il s’avère cependant que ce Jérôme est aussi fou que paranoïaque: se promenant avec un hachoir dans son sac, il coupe par inadvertance l’oreille de Philippe et ose ensuite lui demander asile. La présence de ce dangereux hurluberlu au sein de la maison Mars va entraîner Philippe et ses enfants dans des situations totalement rocambolesques.

Malgré un scénario fructueux et une poignée d’acteurs enthousiastes, le film de Dominik Moll manque d’entrain et il peine à démarrer. Dans le rôle de Philippe Mars, le comédien François Damien est plus que sympathique mais il nous horripile avec son air béa et son excessive passivité. Face à l’avalanche de mauvais coups qu’il endure, on voudrait le voir exploser ou ne serait-ce que râler de temps en temps ! Entre sa fille qui le traite de looser, sa sœur déjantée qui l’utilise pour garder son chien, et la présence envahissante de Jérôme qui s’est carrément installé chez lui, l’on ne comprend pas qu’il puisse encore s’assoir benoîtement sur son divan et regarder les Marx Brothers !

Face à lui, le comédien Vincent Macaigne endosse justement le rôle abracadabrant de Jérôme. Aussi toxique que déséquilibré, ce collègue joue les éléments perturbateurs du début à la fin du film. Malgré sa démence évidente et son caractère idéaliste (que l’on apprécie !), ce protagoniste n’est pas assez incisif. Certes, l’on sourit de ses audaces folles mais l’on regrette de ne pouvoir s’attendrir ou rire à gorge déployée face à un tel spécimen !
En complément de ce duo apparemment antagoniste lévitent Gregoire (Tom Rivoire), le fils végétarien de Philippe, et sa sœur ainée (Jeanne Guittet), entièrement accroc aux études. L’on croise également les spectres des grands-parents défunts (Catherine Samie et Michel Aumont) qui apportent une touche comico-fantastique au scénario en complément de la spontanéité des enfants.

Même si l’ensemble des interprètes s’appliquent dans leurs rôles respectifs, rien ne décolle vraiment dans ce long-métrage: la situation est dingue, elle frôle en permanence la catastrophe et pourtant l’ambiance générale demeure lourde et stagnante. Certes le film se veut aussi une vaste réflexion sur l’existence et l’absurdité du monde du travail mais en prenant l’humour comme fil directeur de son œuvre, le réalisateur Dominik Moll aurait vraiment du accentuer l’aspect décalé de ses dialogues et de sa mise en scène. En confinant ses acteurs dans un inactivisme permanent, même la remise en question finale qu’il propose ne parvient pas à nous convaincre.

Des nouvelles de la planète mars
Un film de Dominik Moll
Avec François Damien, Vincent Macaigne, Veerle Baetens, Jeanne Guittet, Tom Rivoire, Michel Aumont, Catherine Samie
Sortie nationale : le 9 mars 2016

A lire aussi dans Cinéma :

Brooklyn : une romance entre deux terres aussi belle qu’ennuyeuse

Eddie the Eagle : une réjouissante épopée sportive

Sunset Song : une élégie bien monotone

Dalton Trumbo: un film parfait

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à