fbpx

Wild : Reese Witherspoon en marche vers un nouvel Oscar?

par

Par Candice Nicolas – bscnews.fr/ Cheryl Strayed (Reese Witherspoon), 26 ans, part à la conquête du Pacific Crest Trail en solitaire. Une marche de 1.700km de la frontière mexicaine à la frontière canadienne : plus qu’une randonnée, un véritable périple où l’hostilité et la magnificence de la Nature s’affrontent. Cheryl arpente les forêts de l’Oregon, les déserts californiens, se heurte au froid, à la faim, au monde extérieur et à toutes ces angoisses qu’il génère. La jeune fille est au beau milieu du ‘Wild’ à l’état pur. Grâce aux flashbacks et souvenirs de Cheryl, on comprend ce qui l’a amenée sur cette route cathartique : la mort de sa mère (Laura Dern), son deuil destructif entre drogues et sexe à tout-va, son divorce inévitable. C’est le ‘Wild’ malsain et ravageur qui l’a conduite sur ce chemin de pénitence, de reconstruction, de rédemption, de redécouverte.

La Côte Ouest américaine est le terrain sauvage qui va permettre à Cheryl de se retrouver, d’accepter ses échecs et ses abus et de les considérer non comme des erreurs mais comme des étapes essentielles à la construction de son identité de femme, et non plus de fille. Witherspoon avec son sac à dos trois fois trop grand pour elle, porte littéralement le film sur ses épaules, et on parle déjà d’une nouvelle oscarisation après sa prestation dans « Walk the line » (J. Mangold, 2006). Sans maquillage, frêle et presque ingénue, elle incarne une Cheryl Strayed déboussolée à tous les niveaux qui, faute d’expérience et d’entraînement sportifs, se laisse guider par sa seule soif de revanche à prendre sur la vie. Tiré du roman autobiographique « Wild : marcher pour se retrouver » (2012), de celle qui est depuis devenue la ‘Dear Sugar’ de milliers de fans, le scénario est de Nick Hornby, à qui l’on doit notamment les romans déjà mis à l’écran « Haute fidélité » (S. Frears, 2000) et « À propos d’un gamin » (« Pour un garçon », P & C Weitz, 2002). La réalisation de Jean-Marc Vallée est un sans-faute, toujours une bande-son remarquable et des flashbacks ingénieux comme dans « C.R.A.Z.Y. » et « Café de Flore », auxquels s’ajoute ici une majestueuse photographie à couper le souffle.

Wild (Jean-Marc Vallée, 2014)
Avec : Reese Witherspoon, Laura Dern, Thomas Sadoski

Sortie en France: le 15 janvier 2015


Wild
Wild Bande-annonce VF

A lire aussi:

Qu’Allah bénisse la France: une biographie partagée entre slam et islam

La Belle Jeunesse : portrait d’une société misérablement belle

Imitation Game: un superbe éloge à Turing, le premier hacker de l’histoire

Retour à Ithaque : un huit clos à ciel ouvert

Mary, Queen of Scots : portrait ambivalent d’une triple reine

Une nouvelle amie: chronique d’un deuil pas comme les autres

Quand vient la nuit : l’admirable Tom Hardy dans un conte urbain noir dérangeant

Les opportunistes : le portrait d’une Italie vénale et jamais satisfaite

Gone Girl : la dissection post-mortem d’un mariage au goût d’inachevé

La légende de Manolo : un conte folklorique sur les airs de Placido Domingo

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à