fbpx

Wild : Reese Witherspoon en marche vers un nouvel Oscar?

par
Partagez l'article !

Par Candice Nicolas – bscnews.fr/ Cheryl Strayed (Reese Witherspoon), 26 ans, part à la conquête du Pacific Crest Trail en solitaire. Une marche de 1.700km de la frontière mexicaine à la frontière canadienne : plus qu’une randonnée, un véritable périple où l’hostilité et la magnificence de la Nature s’affrontent. Cheryl arpente les forêts de l’Oregon, les déserts californiens, se heurte au froid, à la faim, au monde extérieur et à toutes ces angoisses qu’il génère. La jeune fille est au beau milieu du ‘Wild’ à l’état pur. Grâce aux flashbacks et souvenirs de Cheryl, on comprend ce qui l’a amenée sur cette route cathartique : la mort de sa mère (Laura Dern), son deuil destructif entre drogues et sexe à tout-va, son divorce inévitable. C’est le ‘Wild’ malsain et ravageur qui l’a conduite sur ce chemin de pénitence, de reconstruction, de rédemption, de redécouverte.

Partagez l'article !

La Côte Ouest américaine est le terrain sauvage qui va permettre à Cheryl de se retrouver, d’accepter ses échecs et ses abus et de les considérer non comme des erreurs mais comme des étapes essentielles à la construction de son identité de femme, et non plus de fille. Witherspoon avec son sac à dos trois fois trop grand pour elle, porte littéralement le film sur ses épaules, et on parle déjà d’une nouvelle oscarisation après sa prestation dans « Walk the line » (J. Mangold, 2006). Sans maquillage, frêle et presque ingénue, elle incarne une Cheryl Strayed déboussolée à tous les niveaux qui, faute d’expérience et d’entraînement sportifs, se laisse guider par sa seule soif de revanche à prendre sur la vie. Tiré du roman autobiographique « Wild : marcher pour se retrouver » (2012), de celle qui est depuis devenue la ‘Dear Sugar’ de milliers de fans, le scénario est de Nick Hornby, à qui l’on doit notamment les romans déjà mis à l’écran « Haute fidélité » (S. Frears, 2000) et « À propos d’un gamin » (« Pour un garçon », P & C Weitz, 2002). La réalisation de Jean-Marc Vallée est un sans-faute, toujours une bande-son remarquable et des flashbacks ingénieux comme dans « C.R.A.Z.Y. » et « Café de Flore », auxquels s’ajoute ici une majestueuse photographie à couper le souffle.

Wild (Jean-Marc Vallée, 2014)
Avec : Reese Witherspoon, Laura Dern, Thomas Sadoski

Sortie en France: le 15 janvier 2015


Wild
Wild Bande-annonce VF

A lire aussi:

Qu’Allah bénisse la France: une biographie partagée entre slam et islam

La Belle Jeunesse : portrait d’une société misérablement belle

Imitation Game: un superbe éloge à Turing, le premier hacker de l’histoire

Retour à Ithaque : un huit clos à ciel ouvert

Mary, Queen of Scots : portrait ambivalent d’une triple reine

Une nouvelle amie: chronique d’un deuil pas comme les autres

Quand vient la nuit : l’admirable Tom Hardy dans un conte urbain noir dérangeant

Les opportunistes : le portrait d’une Italie vénale et jamais satisfaite

Gone Girl : la dissection post-mortem d’un mariage au goût d’inachevé

La légende de Manolo : un conte folklorique sur les airs de Placido Domingo

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à