fbpx

Stéphane Rousseau brise la glace mais n’allume pas le feu

par

Par Mélina Hoffmann – bscnews.fr/ Quand on prend place dans le sublime théâtre du Palais Royal, on est forcément déjà un peu conquis. Et puis Stéphane Rousseau investit la scène et c’est une vague de chaleur et de sympathie purement québécoise qui vient envelopper la salle et parfaire la beauté des lieux.

L’originalité de ce One Man show provient de l’atmosphère toute particulière que crée l’omniprésence de la musique tout au long du spectacle. En effet, sur scène, Stéphane Rousseau est entouré de trois musiciens, n’hésite pas à régulièrement pousser la chansonnette, à danser et à faire ainsi découvrir d’autres facettes de son talent. L’autre point fort de ce spectacle hybride, ce sont les jeux de lumière, très présents et efficaces, qui ajoutent une touche de magie à certains moments du show.

C’est donc plutôt dans la forme que ce One Man Show se distingue et parvient à nous convaincre. Car dans le fond, rien de très original. Les thèmes, aussi bien que l’angle sous lequel ils sont abordés, sont réchauffés, c’est du vu et revu, sans surprise. Le showman aux airs de crooner n’en reste pas moins sympathique, et si les éclats de rire sont rares, on a le sourire aux lèvres tout au long du spectacle et on profite de son énergie, de sa bonne humeur communicative et de la manière plaisante dont il met en valeur les musiciens qui l’accompagnent.
 Un bon moment de divertissement, mais rien d’inoubliable.

Stéphane Rousseau brise la glace
One Man Show de Stéphane Rousseau

Théâtre du Palais Royal
Du mardi au samedi à 20h30 ; réprésentation supplémentaire le samedi à 17h30

A lire aussi:

Mary Prince: les sombres confessions d’une esclave des Antilles

Neige Noire: une partition soft & funny autour de Billie Holiday

La peau d’Elisa: une pièce qui vous effleure, sans plus…

Un spectacle « éroti-comique » qui manque d’audace

Trois actrices dont une : un voyage déjanté dans les coulisses du monde du théâtre

Sans peur ni malice? Une courte pièce pour donner du courage aux plus petits!

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à