fbpx

David Saada souffle un vent de poésie avec « une vie qui s’envole »

par

Dans la vie, parfois, il y a des moments suspendus qui sonnent juste. Au point de sortir du lot et de rester gravé entre les deux yeux. C’est ce que parvient à faire, David Saada, en parlant avec justesse, gravité et poésie du chagrin d’amour, dans son one man show « une vie qui s’envole ».

La salle est toute petite. Petite mais bondée et chaleureuse. Bien plus chaleureuse que les températures actuelles et les informations télévisuelles. Soudainement, les lumières se tamisent, une tête décoiffée et souriante sort du rideau rouge puis disparait. Quelques secondes plus tard, il apparait en entier, seul sur scène, à quelques centimètres du public : David Saada. Et directement, on ne voit que lui. Costaud …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

7,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

1 articles offerts.

M'abonner à