Le Front populaire : la genèse d’un événement majeur

par

Par Régis Sully- Le Front populaire est un épisode marquant de l’histoire de la France contemporaine. Aujourd’hui encore dans la mé- moire des Français, il est associé aux 40 heures de travail hebdomadaire, aux congés payés sur fond d’usines occupées par des ouvriers le poing levé.

Cependant il ne faut pas négliger sa dimension internationale. Pour Serge Wolikow : «il constitue certainement un événement majeur dans l’histoire de la démocratie occidentale comme celle du monde ouvrier.» En effet on ne peut pas faire abstraction du contexte dans lequel le Front populaire va naître et se développer : arrivée d’Hitler au pouvoir, l’invasion de l’Ethiopie par les troupes de Mussolini, remilitarisation de la Rhénanie et guerre civile en Espagne. Mieux le Front populaire n’aurait jamais vu le jour sans l’aval de l’internationale communiste qui après avoir été réticente loue par l’entremise de son prestigieux dirigeant Dimitrov , lors de son VII congrès en juillet 1935, la politique de rassemblement menée par les dirigeants du parti communiste français. Désormais Thorez, Cachin et Marty ont une stature internationale dans le mouvement ouvrier et leur parti est cité en exemple aux autres organisations invitées à s’inspirer de ce qui se fait en France pour barrer la route au fascisme. C’est un passage intéressant de cet ouvrage. Pour le reste, le livre relate les différents étapes du Front populaire de 1934 à la fin en 1938 en passant par la formation dès juin 1936 de la formation du gouvernement de Léon Blum. Période qui permet à l’auteur de rappeler le travail de réflexion théorique de Léon Blum sur la présence des socialistes au gouvernement entre conquête du pouvoir et exercice du pouvoir. La défense de la démocratie menacée amènera le leader socialiste à concevoir la notion d’occupation du pouvoir en abandonnant toute velléité de transformation sociale. Un gouvernement étoffé, 35 ministres, qui répond à de savants dosages politiques mais qui verra pour la première fois un président du conseil sans portefeuille afin de se consacrer exclusivement à son rôle de chef du gouvernement.
Au total un livre passionnant qui plonge le lecteur dans cette tranche d’histoire un peu oubliée de nos jours à côté d’autres commémorations mieux loties dans ce domaine. C’est aux historiens de restituer la place qu’il convient de « cet événement majeur où la démocratie politique en crise a été défendue par une mobilisation sociale » selon l’auteur.

1936, Le monde du Front populaire
Serge Wolikow
Cherche midi
17,50€

À lire aussi dans le coin des livres:

James Crumley : Fausse piste, bon polar

Jean-Christophe Grangé : Code Requiem ou les plaies de la société

Aborigènes : le récit singulier d’Eddie Mittelette sur l’Australie

Michel Onfray defraie la chronique au nom de l’atheisme social

Verve : le son de l’Amérique dans un livre

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à