fbpx

Encore Heureux: une folie douce portée par Sandrine Kiberlain et Edouard Baer

par

Par Florence Yérémian – Depuis que Sam a perdu son travail, toute sa famille est en chute libre. Par-delà les dettes et les déménagements successifs, Marie et les enfants en sont même venus à voler dans les supermarchés pour pouvoir se nourrir !

Amorphe et totalement irresponsable, Sam regarde cette déchéance s’abattre sur les siens depuis la tente de son fils où il s’enterre ! Passant du stade de cadre supérieur à celui de clochard, il se décide au bout de deux ans à fouiller les poubelles pour tenter d’y dénicher quelques bricoles monnayables sur Internet. C’est sans compter sur l’intelligence de sa fille Alexia qui trouve le moyen de lui faire découvrir une superbe lampe Gallé dans une benne à ordures. Grâce à ce coup-monté, la gamine pense pouvoir donner un nouveau départ à toute la famille. Les choses ne vont cependant pas vraiment tourner comme elle l’imagine. Coincée entre une voisine en décomposition et une gardienne bien trop curieuse, la tribu de Sam va devoir sérieusement songer à improviser…

Ce nouveau film de Benoit Graffin (Scénariste de Cookie et réalisateur du Café de la plage) est une réjouissante comédie qui parvient à nous faire rire de tout. Qu’il s’agisse de la crise ou de la dépression, le cinéaste aborde les situations sociales les plus difficiles avec audace et légèreté. Durant une heure et demie, les surprises s’enchainent au pas de course, les dialogues fusent pleins d’humour, quant aux acteurs, ils semblent s’amuser autant que nous. C’est Sandrine Kiberlain qui prête ses traits de sylphide à la figure maternelle de Marie: impeccable dans le registre de la jeune femme charmante et à fleur de peau, elle nous livre ici un personnage aussi sensible que drôle. À ses côtés, Édouard Baer incarne avec une belle nonchalance son vieil ours de mari : poussant la bêtise à l’extrême, il en devient attachant, voire pathétiquement comique.
Séduit par cet ermite à la dérive et son épouse à la patience de madone, le spectateur se laisse joyeusement entraîner dans cette aventure. Parallèlement aux rebondissements pas toujours crédibles et à la douce folie qui plane sur le scénario, l’on apprécie la tendresse et l’ouverture d’esprit qui soudent ce couple déjanté. Par delà la pauvreté, la mort et la présence d’un amant plein aux as (le très suave Benjamin Biolay), Sam et Marie parviennent à mener leur barque et leurs progéniture envers en contre tout.
Saluons en passant la prestation de Bulle Ogier en grand-mère providentielle ainsi que celle de la toute jeune Carla Besnaïnou dans le rôle de la fille pianiste. C’est petite pousse pleine de malice est à suivre de près…

Encore heureux: Un film tendre et fou, à savourer en famille!

Encore Heureux
Un film de Benoît Graffin
Avec Sandrine Kiberlain, Édouard Baer, Carla Besnaïnou, Mathieu Torloting, Guilaine Londez, Anna Gaylor, Florence Viala de la comédie française et la participation de Bulle Ogier et Benjamin Biolay

Sortie nationale : le 27 janvier 2016
1h33

Lire aussi dans Cinéma :

Jodorowsky’s Dune : le reportage génial sur la genèse d’un film fantôme

Snoopy : une pépite de bonheur au cinéma

Joy : un film au faire-valoir insipide

Robert Guédiguian : Une Histoire de fou… et de légitimité

Les nouveaux loups du Web : un documentaire choc sur la vie privée

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à