fbpx

La Compagnie Marius : un Figaro convivial et décalé

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Si Figaro doit user de ses ruses pour aider le Comte Amalviva à conquérir et à épouser la belle Rosine, quelques années plus tard, il doit tout mettre en oeuvre pour empêcher que son maître revendique son droit de cuissage sur sa fiancée Suzanne. Voilà pourquoi la compagnie Marius a décidé de faire représenter à la suite Le Barbier de Séville et les Noces de Figaro dans une toute nouvelle traduction, pétillante et moderne à souhait. Assurément vous allez rire, la compagnie Marius l’entend bien ainsi…et manger un bout ensemble aussi, entre les deux pièces, histoire de ne pas oublier la convivialité.

Le credo artistique de la compagnie? « employer un minimum de moyens et un maximum d’imagination »…et effectivement, le décor est fait de planches et d’objets de récupération dans lesquels sept comédiens évoluent comme des poissons dans l’eau. Ingénieuses, décalées, pétillantes, ces deux mises en scène invitent le spectateur à jouir d’une version classique dépoussiérée. Les maître-mots du jeu sont décontraction, justesse et sincérité..et l’on est emporté dans les excès et excentricités délicieuses des personnages hauts en couleur qui campent la scène. La compagnie Marius est aussi adepte du jeu en plein air et ça se voit tant leur univers épouse parfaitement la magie des lieux qui les entourent. On soulignera en outre que les divers accents qui s’expriment chez les comédiens apportent un charme supplémentaire à cette récréation de Beaumarchais.

Figaro par la Compagnie Marius? Un incontournable!

Figaro:
Textes : Le barbier de Séville et Le mariage de Figaro
Traduction et adaptation : Waas Gramser, Kris Van Trier
Costumes: Thijsje Strypens avec Dorothée Catry
Décor en collaboration avec Koen Schetske
Technique : Dirk Vanreusel, Stevie Van Haver
Acteurs : Evelien Bosmans/Clara Cleymans, Frank Dierens, Waas Gramser, Maaike Neuville, Koen Van Impe, Kris Van Trier
Musique : Gioacchino Rossini, Wolfgang Amadeus Mozart, Jonas Vermeulen
Photo : Raymond Mallentjer

Les dates de représentation:
-Les 11,12 et 13 juin 2015 à l’Espaces de Micocouliers ( Domaine d’Ô) dans le cadre du Printemps des Comédiens ( Montpellier)
– Du 30 juin au 23 juillet 2015 aux Nuits de Fourvière
– Du 17 au 20 septembre 2015 au Palais des Beaux-Arts à Charleroi ( Belgique)
– Du 25 au 27 septembre 2O15 à Pronomades à Saint-Gaudens
– Du 1 au 4 octobre 2015 au Parvis, Scène Nationale de Tarbes

A voir aussi ( ou pas…):

Benjamin Lazar : Le Dibbouk, un ambitieux projet à alléger d’urgence

Teahouse : Comment le Pays du milieu intègre le marionnettiste et sa culture ?

La Tsigane de Lord Stanley: Venez-voir les Bohémiens qui arrivent !

La carte du temps: un triptyque contemporain sur le Moyen-Orient

Impressions d’un songe: un puzzle initiatique entre rêve et réalité

Emmanuel Demarcy-Mota et Honoré de Balzac…sur un air des Pink Floyd

Nous avons les machines : Attention ! Objet théâtral non-identifié!

Figaro

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à