Michel Quint : « L’homme interdit »

par
Partagez l'article !

Par Félix Brun – bscnews.fr/ Alexandre Sénéchal, est un saltimbanque, un forain, un inconditionnel du transformiste italien Léopold Frigoli. Sa modeste troupe monte des spectacles parfois dangereux ; les thèmes sont des faits divers délicats et les succès mitigés. Après un grave accident d’un de ses membres pendant une répétition, la compagnie se sépare et Alexandre retrouve le Nord et Julius le curé qui l’a vu naître et grandir, qui l’a protégé de la maltraitance de ses parents adoptifs.

Partagez l'article !

A son propos Alexandre dit: « J’ai la quarantaine sonnée, lui la soixantaine largement carillonnée […]. Il m’a appris le foot-ball, et moi l’ingratitude. » Les retrouvailles, plus de vingt ans après, sont tendues, fraternelles, voire patriarcales : « On en reste là, pour l’instant, à siroter et guetter l’ébullition de la graisse, chacun retranché dans les vielles années, les époques où les illusions suffisaient encore à donner envie de connaître la suite. Aujourd’hui nous sommes les visiteurs sans …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à