Christine Farré ressuscite Camille Claudel en taille directe

par
Partagez l'article !

Par Florence G.Yérémian – bscnews.fr/ Ceux qui associent encore la figure de Camille Claudel au doux visage d’Isabelle Adjani doivent faire table rase de leurs souvenirs cinématographiques. En effet, la mise en scène proposée et interprétée par Christine Farré nous offre une introspection beaucoup plus violente de cette fabuleuse sculptrice.

Partagez l'article !

Son spectacle se construit dans un décor sombre et sommaire aux murs maladroitement recouverts d’esquisses et de croquis. Au sein de ce supposé atelier parisien, Camille déambule entre ses oeuvres éparses et sa terre glaise encore humide. En arrière plan, deux hommes se profilent: l’un est critique d’art et se nomme Octave Mirbeau, l’autre est le fondeur de Camille et il a pour nom Eugène Blot. Tous deux sont de grands amis et admirateurs de Mademoiselle Claudel mais, à l’exemple de beaucoup d’autres personnes de ce temps, ils n’ont rien pu faire contre la déchéance progressive de cette artiste exceptionnelle. Déclamant à tour de rôle des …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à