fbpx

Verse le sang et tombe la neige

par

Par Ewa Crétois-bscnews.fr / Le sang versé. Celui de Mildred Nilsson, femme-pasteur de Kiruna, retrouvée mutilée et pendue à l’orgue de son église. Les inspecteurs Anna-Maria Mella et Sven-Erick Stalnacke peinent à trouver le coupable. Brute de décoffrage, la pasteure était devenue l’ennemi public n°1 du village.

Rebecka Martinsson jeune et brillante avocate fiscaliste de Stockholm, vient tout juste de sortir d’un long et douloureux congé maladie, à la suite d’un drame survenu un an auparavant. Aujourd’hui c’est fatiguée, et flirtant quotidiennement avec la dépression qu’elle part en mission pour son cabinet à Kiruna: sa ville natale. En arrivant, elle apprend l’exécution de Mildred dont la mise en scène n’est pas sans rappeler une autre affaire à Rebecka, un meurtre perpétré un an plus tôt… Notre avocate se retrouve coincée en Laponie, parachutée en pleine enquête policière. Qui était Mildred, cette femme qui a bousculé la morale de Kiruna avec ses idées féministes et égalitaires ? Qui menaçait-elle vraiment ? Rebecka aura t-elle le courage d’ouvrir la boite de Pandore ? Rien n’est moins sûr.

C’est dans une atmosphère toute particulière, celle du Grand Nord crépusculaire que nous suivons Rebecka pour une nouvelle enquête. Asa Larsson, véritable icône littéraire nordique, signe ici un roman de haut-vol, et emboîte le pas à des géants de la littérature scandinave. À l’image du vent du Nord, la plume d’Asa Larsson est acérée, tenant ainsi le lecteur en haleine, sur le fil du rasoir.

« On marche et on marche. Au début, la pensée est comme un écheveau emmêlé, les branches vous griffent le visage et s’accrochent à vos cheveux. Et puis, peu à peu, les fils se démêlent, se détachent, restent accrochés aux arbres, s’envolent dans la brise. Bientôt on a la tête vide et on se contente d’avancer. On traverse les marais fumants aux lourds effluves où le corps devient moite et où les pieds s’enfoncent. On gravit un escarpement et là-haut, sur le plateau, le vent souffle plus fort. Les bouleaux nains, phosphorescents, semblent ramper sur le sol. Arrivé là, on se couche. Et la neige se met à tomber . »

> Le sang versé d’Asa Larsson

Date de parution: avril 2014
Editeur: Albin Michel
Nombre de pages: 480 pages
Prix: 22 euros

A lire aussi:

Patrick Graham : « Avoir suffisamment confiance en ses personnages pour les laisser porter l’histoire »

Frédéric Mars : un nouveau thriller diabolique

Ces lieux sont morts : un thriller à la mécanique imparable

Le briseur d’âmes : un thriller psychologique efficace

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à