fbpx

Chantons dans le placard : une pièce divertissante mais légère

par

Par Mélina Hoffmann – bscnews.fr / En vue d’une audition pour la prochaine comédie musicale gay, un jeune et séduisant chanteur vient solliciter les conseils d’un vieil artiste renommé, à l’homosexualité affirmée. Ce dernier, accompagné de son pianiste et amant, va l’aider à choisir la meilleure chanson à présenter au casting…

À mi-chemin entre la pièce de théâtre et la soirée karaoké, ‘Chantons dans le placard’ aborde sous un angle original et créatif le thème de l’homosexualité et son évolution au cours des dernières décennies à travers la chanson française.
Des années 60 où l’homosexualité s’apparentait à une tare bourgeoise, aux années 70 qui considéraient les rapports sexuels entre personnes du même sexe comme étant contre-nature, en passant par les années 80 où tous les chanteurs ont commencé à se faire un devoir de chanter ‘la différence’, jusqu’à l’apparition du thème dans les comédies musicales dans les années 90.

Les trois comédiens nous font ainsi voyager à travers le répertoire musical français. Fernandel, Trenet, Aznavour, Dalida, Renaud, Mécano, Barbara, Sardou, Frédéric François, Lara Fabian… On redécouvre de grands classiques avec plaisir, et on observe avec surprise que l’homosexualité est chantée depuis bien longtemps ! Dans les années 70-80, beaucoup d’artistes en parlaient déjà, mais de manière dissimulée, à travers des textes subtils jouant de double sens et de sous-entendus.

Toutefois, si cette pièce est remplie de bonnes idées, le tout manque sensiblement d’unité. Le semblant d’histoire – relativement creuse – semble finalement n’être qu’un prétexte à un défilé un peu excessif de chansons qui s’enchaînent plus ou moins aléatoirement.
De la même façon, si les comédiens font preuve d’une belle énergie, leurs personnages manquent globalement de profondeur, et l’interprétation aux mimiques exagérées de Vincent Escure sonne un peu faux.

Les ingrédients sont là pour nous faire passer un bon moment en chantonnant, mais une pièce qui reste – et c’est dommage – en surface de son potentiel.

Chantons dans le placard
De Michel Heim
Mise en scène : Christophe et Stéphane Botti
Avec Alvaro Lombard, Michel Heim et Vincent Escure

À La Folie Théâtre
Jusqu’au 22 mai.
Le jeudi à 20h.
www.folietheatre.com

Lire aussi :

Les Mioches? Une pièce thérapeutique pour mères en phase de régression

Festen : une pièce qui ne faiblit pas

Court sucré ou long sans sucre ? : la question de l’amour au travail…

Emilia: parfois le mal d’amour peut devenir meurtrier….

Clôture de l’amour : une brillante performance dont vous ne sortirez pas indemne

L’expérience civilisatrice des Jésuites du Paraguay: un drame de conscience

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à