Philippe Torreton : un Cyrano qui monte bien haut

par
Partagez l'article !

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Comme pourrait le dire son personnage éponyme, la pièce d’Edmond Rostand est un roc que rien n’ébranle, un monument que l’on visite et revisite à plaisir, une enseigne française dont on s’enorgueillit tant elle est le syncrétisme parfait du romantisme, de la liberté de penser et de l’esprit batailleur.

Partagez l'article !

Le Cyrano de Dominique Pitoiset est un Don Quichotte vieillissant dont les autres pensionnaires de l’asile attendent les réveils avec impatience pour qu’enfin le rideau se lève et que, l’espace de quelques heures précieuses, il leur offre le droit de rêver. Cyrano est une échappatoire au réel qui oppresse, à la médiocrité qui use et abime, à la fantaisie que l’on calfeutre, à l’espoir que l’on étouffe au berceau. C’est un fier-à-bras au grand coeur qui aime tant Roxane qu’il accepte de participer activement à la réussite de son mariage avec un autre. Incarnation de l’abnégation, de la poésie et du courage, il est le Capitan de la Commedia dell’arte …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à