fbpx

La nuit des piranhas : un carnaval révolutionnaire dans un commissariat de banlieue

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr/ Quand une cellule prend l’aspect d’un aquarium, cela peut sembler cocasse, absurde et pourtant…poissons chats, piranhas, murènes et autres curiosités aquatiques se retrouvent enfermées dans ce huis clos torturé. Au dehors, l’émeute gronde, la révolution est en marche, rien ne va plus, les jeux sont faits depuis trop longtemps; ils sont menés par une politique insouciante, défaitiste et incohérente.Trois personnages se retrouvent parachutés au même endroit, tout les sépare si ce n’est une idée qui les rassemble: l’injustice…

Que de talents réunis dans cette pièce où le jeu des comédiens nous surprend! On rit fort, on se gausse à l’écoute des tirades grinçantes et des répliques où le second degré règne en maître. On y croise un entrepreneur véreux face à un jeune militant alter mondialiste ( interprétés avec brio par Bernard Bollet et Benjamin Bollen), une Julie Cavanna aussi charmante que brillante dans son rôle de fille de joie des plus trompeuses et la cerise sur le gâteau est attribuée à Hubert Drac qui interprète un policier benêt mené à la baguette par son commissaire et cocufié par sa femme, son seul amour. Quand les choses se dévoilent…L’alcool y est pour beaucoup! il délie les langues, floute les limites…Comment résister à cette comédie carnavalesque? et surtout pourquoi vouloir y échapper? Laissez vous tenter!

La Nuit des piranhas
Une comédie de Philippe et Cédric Dumond
Au Café de la Gare du 12 février 2014 au 26 avril 2014
41 rue temple
75004 Paris

A lire aussi:

Confidences profanes au fil des vagues

Ionesco mis en scène par une compagnie normande avec un acteur british ! Absurde dites-vous? Pas du tout. Juste déjanté!

Des fleurs pour Algernon : le monologue époustouflant de Grégory Gadebois

J@lousie en trois mails : L’amour peut-il continuer à s’épanouir sans liberté ?

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à