fbpx

J@lousie en trois mails : L’amour peut-il continuer à s’épanouir sans liberté ?

par

Par Mélina Hoffmann – bscnews.fr/ Elles sont trois femmes, de générations différentes. Helen est une quinquagénaire charmante, dynamique et épanouie, avocate célèbre et épouse fidèle.Yana est une célibataire de 35 ans, sensuelle et femme fatale.

Iris, enfin, est une jeune étudiante adepte du boudhisme, douce et bienveillante, femme enfant. En plus de leur beauté, ces trois femmes qui ne se connaissent pas et ne se sont même jamais croisées partagent pourtant deux choses : le même immeuble, et surtout… le même homme ! Lorsqu’elles l’apprennent, chacune entend bien se battre pour sauver son « couple » ! Et c’est alors par un échange de mails passionnés qu’elles vont, chacune à leur façon, laisser libre court à leurs émotions les plus contradictoires, et surtout tout faire pour garder celui qu’elles aiment ! Mais une seule y parviendra…
Voilà une pièce qui balaye avec beaucoup de fraîcheur et de légèreté une large palette de thèmes liés à la relation amoureuse et à ses écueils : la séduction, la jalousie, la sexualité, l’infidélité, les rapports homme/femme, les croyances, les clichés et le regard de la société sur le couple… Des thèmes qui sont plus que jamais d’actualité lorsqu’on sait qu’aujourd’hui, dans les grandes villes, plus d’un couple sur deux divorce, et que le concept même du couple est soumis à bien des bouleversements…
On se régale de cet échange de mails au contenu tranché, incisif, piquant, sarcastique et habilement tourné, que la mise en scène efficace d’Aurélie Lesne rend particulièrement vivant. C’est drôle, subtile, rythmé, pétillant, prenant, déroutant aussi, un peu… Chacune de ces femmes livre son point de vue, et toutes sont bouleversantes de sincérité. Entre les trois rivales se tisse une relation étrange, entre jalousie et complicité, colère et compassion, force et fragilité, pragmatisme et passion. De situations cocasses en retournements de situation, on ne voit pas le temps passer et on ne quitte pas des yeux ces comédiennes qui habitent la scène avec beaucoup de dynamisme et de charisme, et nous livrent une interprétation juste et efficace jusqu’à une chute très drôle ! Les émotions fortes que procure la jalousie peuvent-elles être addictives ? Le couple peut-il survivre au poids des années ? L’amour peut-il continuer à s’épanouir sans liberté ? En plus de nous faire passer un excellent moment, cette pièce nous invite à une véritable réflexion personnelle sur notre vision du couple, de l’amour… et de la jalousie, évidemment.

J@lousie en trois mails
D’Esther Vilar
Mise en scène : Aurélie Lesne
Avec Claudine Cartier, Chloé Lefrançois, Emily Nègre

A l’Atelier Théâtre Frédéric Jacquot ( Paris, 15ème) jusqu’au 15 février 2014

A lire aussi:

Le cercle des illusionnistes: Et si la vie se devait de nous surprendre?

La Compagnie du Matamore nous offre un quatuor racinien sobre et mélodique

Le rocher : une pièce sur l’identité personnelle, le respect de soi et de l’autre

Alex Vizorek : Un spectacle déjanté et vivant sur les oeuvres d’art

Destins croisés de femmes amoureuses : une pièce délicate et intemporelle

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à