fbpx

Le rocher : une pièce sur l’identité personnelle, le respect de soi et de l’autre

par

Par Mélina Hoffmann – bscnews.fr / C’est un jour important. Une réunion à ne pas manquer. 7h du matin, Frédéric Haberman, directeur d’une agence bancaire, s’apprêtait à partir… jusqu’à ce que l’improbable arrive. Un rocher. Un énorme rocher, impossible à déplacer, posé juste là, devant la porte de son garage.

L’heure de la réunion approche, c’est la panique ! Un obstacle, et tout est sur le point de s’effondrer ! A moins que…
On le comprend dès la vue du titre et de l’affiche, ‘Le rocher’ est une pièce métaphorique sur les obstacles réels et ceux que l’on s’invente – souvent parce qu’ils nous arrangent, au fond – face aux diverses situations de la vie. Le spectateur notera d’ailleurs que si le rocher s’apparente davantage à une montagne sur l’affiche, il reprend déjà une taille beaucoup plus raisonnable et « affrontable » sur scène. Première confrontation entre l’imaginaire et le réel donc…
Malgré un côté un peu larmoyant qui peut finir par lasser, l’interprétation vivante et débordante d’énergie de Florent Aumaître qui se trouve seul sur scène avec son rocher, rattrape le côté prévisible et un peu naïf de la pièce.Le personnage qu’il incarne est universel. Un être rempli de croyances dont certaines l’empêchent parfois de trouver une issue à certaines situations comme celle-ci justement, où « on est obligé de flipper, toute autre réaction serait pathologique ! », alors qu’il aurait peut-être suffit d’opter pour un autre moyen de transport, d’appeler un taxi pour contourner l’obstacle…Si les (trop ?) rares pointes d’humour qui parsèment le spectacle ne sont pas toujours très réussies, la chute est en revanche très drôle !
Une pièce qui interroge sur l’identité personnelle, le respect de soi et de l’autre, le rapport à la peur, à la colère, le lâcher prise, ou encore la capacité à gérer des situations en portant simplement sur elles un autre regard…Peut-on rester zen en toutes circonstances ? A cette question que se pose Frédéric Haberman, la réponse évolue sensiblement à mesure que le fameux rocher, d’abord perçu comme un obstacle, l’amène à une prise de conscience des plus révélatrices : la liberté n’est pas forcément là où l’imagine.

Le rocher
De Ana-Maria Bamberger et Christoph M. Bamberger
Mis en scène par Slimane Kacioui
Avec Florent Aumaître
Au Théâtre du Petit Hébertot (Paris 17ème)
Tous les dimanches à 20h. Du 12/01 au 30/03

A lire aussi :

Alex Vizorek : Un spectacle déjanté et vivant sur les oeuvres d’art

Destins croisés de femmes amoureuses : une pièce délicate et intemporelle

Mustapha Et Atrassi : le Splendid accueille son nouveau « stand up »

Un plaidoyer sur l’égalité des sexes qui penche un peu trop du côté de Venus

Étranges retrouvailles: Francis Perrin et son épouse vont vous faire sortir vos mouchoirs

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à