fbpx

A Vies Contraires: une comédie sur le désir d’enfant et ses empêchements

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr/ Quiproquos et incompréhensions ponctuent joyeusement cette comédie des plus modernes. Question de choix, de volonté, de pouvoir…dans cette comédie, quatre personnages se retrouvent face à la question de la procréation et ne sont pas à égalité devant la fertilité et l’envie d’avoir un môme.

Voilà l’occasion de parler de stérilité masculine avec légèreté et d’aborder le thème de l’injustice face au désir d’enfanter. Mais faire un enfant n’est-il pas devenu un acte banal pour lequel on ne réfléchit pas assez dans la société actuelle, rythmée par les pulsations de la Bourse et de nos préoccupations égoïstes? Que représente l’arrivée d’un enfant? Est-ce le résultat d’un caprice? le souhait d’une descendance? l’arme ultime pour sauver son couple ou l’un des maillons logiques d’une chaîne anciennement instituée?
Que l’on soit fonctionnaire, petit bourgeois, cadre parvenu ou simple employé précaire, la question nous rassemble, comme elle rassemble les personnages de cette pièce, harmonieusement mise en scène par Judith d’Aleazzo. Pas d’humour potache mais une comédie sociale équilibrée et dynamique: Julie, Sophie, Daniel et Arno, des prénoms des plus communs pour instaurer avec le spectateur une forte empathie et lui renvoyer comme un miroir le spectre de ses questionnements. Une pièce intelligente et drôle dont on ne saurait se priver!

A Vies Contraires
Comédie de Julien Roulle Neuville
Au Theatre des Variétés / Du mardi au samedi à 20h45.

A lire aussi:

Tout crime mérite-t-il un châtiment ? Une adaptation magistrale du roman de Dostoïevski

Montaigne exorcisé par le fantôme de La Boétie : une pièce jubilatoire !

Jeunes filles : méfiez-vous des castings, vous y risquez la mise à nu physique et mentale !

Une performance tribale en hommage à Aimé Césaire et à la négritude

Le jeu de l’amour et du hasard: un vent de légèreté au-dessus des amours contrariés

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à