L’assemblée des femmes : Le Girl Power d’Aristophane

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr/ Et si l’on résolvait la crise par le rire? Et si les femmes prenaient la parole? Si elles clamaient haut et fort les vérités? Si elles secouaient cette bande de philosophes ensachés…La pièce d’Aristophane est reprise et remise au «goût du jour», enfin….on ne sait pas vraiment à quelle période nous sommes mais cela fait son charme!

Le décor est des plus insolites : bac à sable, lampadaire modulable, tas d’ordures ménagères : la société est en ruine, elle est pourrie de l’intérieur, elle se nourrie d’hypocrisie, de mensonges et de paresse, le temps est venu de changer tout cela. Une bande de jeunes mamans, plus proches des «Desperate housewife», que des révolutionnaires du «FEMEN», se déguisent en hommes pour prendre place à l’assemblée et donner un sens à ce rendez-vous politique réservé au sexe fort. Loufoquerie, humour cru, potache, le texte d’Aristophane vu par May Bouhada et mise en scène par Mylène Bonnet, vaut le détour. On rit, on cogite, pour en arriver au constat suivant : Deux mille cinq cents ans après le pamphlet original, peut-on parler d’un texte dépassé? La réponse est malheureusement à la négative.

L’extrait du texte de Virginie Despentes King Kong Théorie , donne le ton de cette pièce à voir absolument.
«Vouloir être un homme ? Je suis mieux que ça. Je m’en fous du pénis. Je m’en fous de la barbe et de la testostérone, j’ai tout ce qu’il me faut en agressivité et en courage. Mais bien sûr que je veux tout, comme un homme, dans un monde d’hommes, je veux défier la loi. Frontalement pas de biais, pas en m’excusant. Je veux obtenir plus que ce qui m’était promis au départ. Je ne veux pas qu’on me fasse taire. Je ne veux pas qu’on m’explique ce que je peux faire. Je ne veux pas qu’on m’ouvre les chairs pour me faire gonfler la poitrine. Je ne veux pas avoir un corps de fillette longiligne alors que j’approche de la quarantaine. Je ne veux pas fuir le conflit pour ne pas dévoiler ma force et risquer de perdre ma féminité.»

L’Assemblée des femmes
Théâtre de la Tempête
Cartoucherie, Route du Champ-de-Manœuvre 75012 Paris
Du 22 mars au 21 avril 2013
Du mardi au samedi 20 h 30 dimanche 16 h 30

A découvrir aussi:

Walter : un ami qui vous veut du bien

Une heure de tranquillité : Fabrice Luchini ne parvient pas à trouver l’octave de la vraie farce

Un marché peu ordinaire au Point-Virgule

Le bal : un conte tendre et féroce à découvrir au Théâtre de la Huchette

French Cancan : laissez-vous entraîner par l’esprit de Paris

Ce que les enfants racontent à leurs parents quand ils dorment

J’ai bêtement perdu Mariette à cause d’un sanglier qui aimait Chopin : Bienvenue en Rabelaisie !

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à