fbpx

Erotokritos : une bouffée d’air frais de la Méditerranée au service du grand amour

par

Par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Claude Buchvald est une perfectionniste : sa direction d’acteurs ,pointilleuse et fine, s’avère un cadre pertinent dans lequel les pièces peuvent respirer et s’épanouir ensuite librement.

Portée par des comédiens à l’énergie communicative, Erotokritos, sa nouvelle création, fait ainsi vibrer le coeur. Cette épopée amoureuse sur les rivages méditerranéens nous entraîne sur les pas de la fille d’un roi intransigeant, Arétuse, tombée amoureuse d’un jeune homme qui, par son rang, ne peur prétendre à l’épouser. Rotokritos, dont les chants romantiques ont bercé les soirées de la belle jeune femme, se consume d’amour et même lorsqu’il voyage vers d’autres rivages, n’arrive pas à effacer son amour impossible. Quatre filles et trois garçons pour endosser tour à tour le rôle des amoureux : des visages ,différents et qui se complètent , d’amants intemporels. Touchants de fraîcheur et de fougue, Benjamin Abitan, Mario Bastelica, Marjorie Efther, Hélène Liber, Nelson-Rafaell Madel, Irina Stopina et Céline Vacher interprètent avec grâce, innocence mais aussi convinction et ténacité les assauts furieux de la passion tandis que Claude Merlin et Anne de Broca incarnent la sagesse de l’expérience : un narrateur-poète, une servante fidèle qui maintiennent comme ils peuvent un plateau malmené par la tempête. On saluera également l’esthétique de la scénographie, des costumes et des lumières ainsi que les subtils clins d’oeil à la civilisation méditerranéenne que distille dans sa mise en scèneerotokritos2 Claude Buchvald. Si la pièce est parée de lyrisme et donne d’ailleurs à entendre de très belles complaintes dans des langues diverses ( sicilien, calabrais, espagnol, italien, albanais), le comique n’y fait pas défaut et le public a maintes fois l’occasion de rire par le mime, les jeux de langage ou de geste. Un léger bémol? certains chants freinent sans grand intérêt le rythme de la pièce, notamment certains d’Irina Stopina, et lors de la séquence de présentation des jouteurs, l’acoustique manque de clarté à cause des entrechocs des lances sur le plancher. Une pièce très séduisante cependant au service d’un texte superbe qui réjouira tous les amateurs d’un théâtre moderne et original de facture classique!

Erotokritos

De Vitsentzos Kornaros ( Traduction: Robert Davreu)

Durée: 1h30

Mise en scène: Claude Buchvald

Compositeur et musicien: Yiannis Plastiras

Collaborateur à la dramaturgie: Constantin Bobas

Scénographe: Laurent Peduzzi

Costumes: Claude Buchvald et Sabine Siegwalt

Crédit-photo: Erotokritos©Marc Ginot « DANS LE CADRE DE LA RESIDENCE A LA CHARTREUSE CENTRE NATIONAL DES ECRITURES SCENIQUES DE VILLENEUVE LEZ AVIGNON, PRESENTATION PUBLIQUE DE LA CREATION EROTOKRITOS LE 15 NOVEMBRE 2012 »

Dates des représentations:

– Les 22 et 23 novembre 2012 au Théâtre Jacques Coeur ( Lattes,34) Co-accueil avec la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau.

– Le 27 novembre 2012 au Théâtre de l’Archipel – Perpignan

– Les 12 et 13 février 2013 au Théâtre de Nîmes

A découvrir aussi:

Thomas Fersen et Igor Stravinsky : Histoire d’une déception

Diderot bagarre : la rencontre plaisante d’un philosophe éclairé et d’un éclairagiste

De quoi as-tu peur?

Luc Tartar, Eric Jean et un coup de foudre

François Morel : un bourgeois félé à la cour zélée

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à