fbpx

Céline : les DVD au coeur de l’écrivain

par

Par Marc-Emile Baronheid – bscnews.fr / Un DVD du coffret « Céline vivant » le montre dans son capharnaüm de Meudon, entouré de ses chiens et de son perroquet, devant l’ étonnant bureau (il l’appelle « mon établi ») sur lequel s’entassent ses 80.000 feuillets du moment, qu’il assemble avec des pinces à linge.

Il se livre sur « Le Voyage au bout de la nuit », écrit dans le seul but d’ « en tirer un honnête bénéfice pour me payer un petit appartement dont j’avais bien besoin ». Ayant vendu suffisamment, il retournerait à la médecine au profit des pauvres, notamment à ce dispensaire dont l’enseigne indique un « Centre de lutte ardente contre les misères et les fléaux sociaux ». Convaincant, son personnage de clochard misanthrope ? L’acteur n’est pas sans talent. Le pantalon soutenu par une corde, il ne craint pas d’avancer « J’ai gaspillé ma vie dans le raffinement », ni de juger « ridicule » l’acte d’écrire. Ridicule au point de retravailler sans cesse ses manuscrits. Ainsi, « Mort à crédit » aura connu 7 versions, avant de recevoir le prix Renaudot 1932. Un perfectionnisme périlleux, s’il faut le croire lorsqu’il affirme, au crépuscule de sa vie « écrire est très mauvais pour moi, je le sais comme médecin ; je m’assassine »
Le second DVD montre les grands entretiens de Céline avec Pierre Dumayet (Lectures pour tous, 1957), André Parinaud (1958), Louis Pauwels (1961) et le seul enregistrement connu à ce jour de Céline lisant un texte (relecture et correction d’un extrait de « Nord », 1960).
Par ailleurs, « Paris Céline » est un voyage dans le Paris populaire des lieux de vie chers à Céline, avec pour guide les grands textes de l’écrivain. L’idée était intéressante. Elle est gâchée par le débit hystérique et les aigus urticants du récitant. A voir sans le son – puisque Deutsch fait l’âne – sous peine d’un voyage au bout de l’ennui.

« Céline vivant », 2DVD de la collection « Regards » accompagnés d’un livre de 38 pages rédigé par Emile Brami, éditions Montparnasse, 30 euros
« Paris Céline » Sur les pas de Céline avec Lorànt Deutsch, film de Patrick Buisson, DVD, éditions Montparnasse, 15 euros


À lire aussi :

Malveillance : l’excellent huis clos de Jaume Balaguero

Habemus Papam?

Anthony Hopkins et son Slip Stream étonnant

Les femmes du 6ème étage : une comédie domestique plaisante

L’empire des Ombres ou le subterfuge de la peur du noir

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à