fbpx

Petites infidélités entre ami(e)s

par

Par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Attention mesdames et messieurs, au théâtre ce soir…. Le Dindon! L’histoire ( bien connue) est celle d’un coureur invétéré de jupons, Pontagnac, qui suit jusqu’à son domicile Lucienne Vatelin, l’épouse d’un de ses amis. Lorsque surgit le mari, une série de quiproquos amusants se succède jusqu’à ce que l’objet de la visite de Pontagnac soit révélé. Tout est enfin mis à plat, semble-t-il….mais la fidélité en couple est-elle la chose la mieux partagée?

« Quel défi, ce théâtre à la fois si singulier et si parfait ! Oui, ce qui est renversant dans l’écriture de Feydeau, c’est son exactitude. Sur un acte entier de quiproquos, syncopes, aléas et atermoiements aussi affolants qu’imparables, les dialogues comme les situations, jusque dans leurs aspects concrets, nous paraissent toujours ordonnés à la perfection. »( extrait de la Note d’intention de Philippe Adrien)

Si le texte du dramaturge est séduisant tant il donne à la gravité de certaines situations un visage souriant et espiègle, la mise en scène elle aussi mérite des applaudissements! Une comédie légère que Philippe Adrien pare d’atours affriolants. La scénographie est délicieuse, les ballets improvisés pétillent de fantaisie , l’humeur volage électrise le plateau. Voilà un vaudeville délirant où les protagonistes s’épient, se trompent, se pardonnent dans un joyeux imbroglio , pétris tantôt de remords ou de regrets. Le manège de la vie les étourdit – du moins le feignent-ils! – et, toujours entre deux portes, ils s’efforcent d’être tantôt des amants, tantôt des époux attentionnés. Les jambes des femmes sont des armes redoutables dont elles se servent à la perfection. Qui sont les dindons de la farce sinon les hommes toujours menés par le bout du nez par leur concubine ou leur maîtresse?

On louera ainsi l’interprétation d’Eddie Chignara qui campa un Pontagnac hispanique du Pacifique du Sud tordant (si si…..son Haka, assurément, est fort bien maîtrisé et c’est un moment d’une grande drôlerie); Pierre-Alain Chapuis est un Vatelin glougloutant à la bêtise touchante et Alix Poisson incarne une Lucienne Vatelin impertinente tant sous son corset fidèle se devine un jupon fripon…Une pièce que l’on ne saura que trop vous recommander!!! Courez.. et espérez qu’il reste de la place!

Titre: Le Dindon
De Georges Feydeau
Mise en scène: Philippe Adrien
Avec Vladimir Ant, Caroline Arrouas, Pierre-Alain Chapuis, Eddie Chignara, Dominique Gould, Bernadette Le Saché, Pierre Lefebvre, Guillaume Marquet, Luce Mouchel, Alix Poisson, Juliette Poissonnier, François Raffenaud.

Dates de représentation:

En 2012:

Au Théâtre des Treize Vents à Montpellier (34) Les 24 – 28 avril 2012

Au Théâtre de Narbonne (11) Les 3 – 4 mai 2012

A Espace Nuithonie / L’Équilibre Fribourg (Suisse) Le 7 mai 2012

Au Théâtre de l’Onde à Velizy-Villacoublay (78) Les 10 – 11 mai 2012

A l’Espace culturel Boris-Vian ,Les Ulis (91) Le 13 mai 2012

Au Centre d’Art et de Culture à Meudon (92) Le 15 mai 2012

A l’Espace des arts à Châlon-sur-Saône (71) Les 21 – 22 mai 2012

Au Théâtre Gérard-Philipe à Saint-Cyr-L’Ecole (78) Le 25 mai 2012

Au Centre dramatique régional de Tours (37) Du 29 mai au 2 juin 2012

Au théâtre national La Criée à Marseille (13) Du 5 au 9 juin 2012

En 2013:

A partir du 4 juin 2013 au Théâtre de la Porte Saint-Martin

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à