fbpx

Eve Ensler s’adresse aux jeunes filles dans Emotional Creature

par

Par Julie Cadilhac bscnews.fr/ Joué au Ciné13 en septembre et octobre 2011, on imagine que le spectacle partira en tournée en France et la pièce devrait être disponible d’ici peu en librairie. Les inconditionnels des Monologues du Vagin doivent donc être mis en garde: Emotional Creature s’adresse aux jeunes filles et le ton, la mise en scène, l’insertion de la danse et du chant dans ce nouveau spectacle vont dans le sens de cette « tragi-comédie »adolescente. Ceux qui avaient adhéré au charme de femmes relatant du haut de leur tabouret leurs expériences devront s’attendre à voir sur le plateau éclater une adolescence énergique et plus brouillonne.

Insistons: il ne faut donc pas comparer les confessions matures des Monologues du Vagin avec la comédie musicale sur fond de soirée pyjamas d’Emotional Creature! 6 ados investissent la scène et invitent le spectateur à partager leurs humeurs et leurs déboires. Entre rires et larmes, chacune est le porte-parole d’un visage de la féminité adolescente et l’on voyage avec elles des  banlieues chics de Californie aux paysages tropicaux du Congo. Partout les jeunes filles sont exposées à des violences liées à leur condition de future femme: chirurgie esthétique, anorexie et régimes obsédants, viols, excisions, pression familiale…le texte d’Eve Ensler aborde de nombreux sujets pertinents mais l’on reprochera que ce le soit souvent de façon très superficielle et en usant de clichés. Bien sûr, on justifiera en partie ce défaut  en prenant en compte le public auquel ce texte est visiblement adressé et qui a besoin, sans doute, d’une simplification  des problématiques essentielles  sur lesquelles les féministes se mobilisent. Pourtant on notera quelques digressions inutiles et  l’évocation de Barbie, par exemple, la poupée au physique idéal, fabriquée par des petites filles asiatiques dont le salaire est misérable,si elle peut sensibiliser les jeunes femmes sur l’exploitation honteuse des enfants dans certaines contrées du quart monde, dérive bien loin du sujet féminin.

 

On saluera le jeu des comédiennes, frais et pétillant, la création de personnages adorables, spontanés autant qu’espiègles ,et l’ambition d’Eve Ensler de sensibiliser  maintenant les jeunes filles. Suite à la parution du livre, un mouvement, les V-Girls, s’est d’ailleurs créé et poursuit ce message féministe. Reste qu’en tant que femme adulte, on sort un peu déçue de ce spectacle plein de promesses car n’y sont enfoncées que des portes ouvertes et y sont éludés des sujets essentiels et brûlants d’actualité. Ce show à l’américaine use de la corde sensible et les émotions  sur scène en paraissent par conséquence exagérées ( Que de pleurs versés !). Alors quoi? les adolescents seront séduits, s’y reconnaissant à coup sûr….et tous ceux qui  n’attendront du spectacle qu’un simple divertissement sans y chercher trop d’engagement ou de mobilisation.

Titre: Emotional Creature

Auteur: Eve Ensler

Mis en scène: Jo Bonney

Musique et direction musicale: Chart-Johan Lingenfelder

Avec Neve Faulkner, Sophie Lor, Mégane Mandin, Gaëlle Marie, Karabo Tshikube, Eno Williams-Uffort

En Anglais, surtitré en français par Alexia Périmony

Le teaser de la pièce!

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à