fbpx

Théâtre: Les cauchemars de Margaret

par

Par Julie CadilhacBscnews.fr/ Les rêves de Margaret mis en scène par Florence Giorgetti? Une pièce formidable pour redonner de la saveur à toutes les autres! Le concept de la pièce, original, ne manquait pourtant pas de séduire sur le papier: Margaret et ses rêves concrétisées sur un plateau,une fable capturant le réel, une balade onirique accompagnée de chants! Ah assurément, oui! question chansons, le spectateur est servi ; on fredonne en continu ( ou presque!) des paroles à haute teneur philosophique du genre  » je vais me faire cuire un steak ». Aussi, après maintes scènes délirantes et un final en queue de poisson, sur les lèvres, dans la salle, ne se propage qu’une seule question:  » C’était une blague? ». Voilà un spectacle dont on n’a pas grand chose à dire de positif : les dialogues sont d’une pauvreté sémantique affligeante, la mise en scène est risible utilisant tous les mauvais clichés du théâtre contemporain. Rien ne nous est épargné, le non-sens règne en maître…alors on essaie bien de se détacher de sa raison et de se laisser étreindre par les émotions mais… là encore rien ne passe, rien n’arrive, c’est le no man’s land de l’illusion: ça saute sur les matelas sans raison, ça se prend en levrette, ça s’invite, ça dévore une poule, ça se prend pour Chantal Goya et les rêves de Margaret s’incarnent en cauchemars inquiétants… Seuls les acteurs tentent vainement de remonter le niveau… et oui….c’est vrai que les décors ne manquent pas de charme… Scoop! Savez-vous que le texte insipide et trivial de Philippe Minyana a été couronné du Prix du théâtre de l’Académie Française 2010? Le public présent ce soir, loin d’être conquis, n’aurait-il donc rien compris? Titre: Les rêves de Margaret Auteur: Philippe Minyana Mise en scène: Florence Giorgetti Durée: 1h15 Du 16 au 19 mars 2011 au Théâtre de Grammont ( Montpellier)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à