Good Morning England

par
Partagez l'article !

Parce qu’entre les navets « guimauve » façon américaine ( où l’on plonge dans l’univers IMPITOYAAAAAABLE des bimbos canonissimes qui désespèrent de trouver l’amant dernier chic de Manhattan, ou bien l’on se noie dans les grimaces d’Eddy Murphy, Jim Carrey et autres singes médiatiques) et les films français (qui s’étiolent de mièvrerie à trop vouloir jouer à la mode Gavalda ( c’est beau d’être ensemble, on y arrive ensemble, on …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à