Libéralisme et Covid-19 : quand les masques tombent ?

par
Partagez l'article !

Tribune d’Henri Feng, Docteur en histoire de la philosophie

Le Covid-19 revient ! La dissémination exponentielle des « variants indiens » (« Delta » et « Delta plus »), et d’autres encore d’origine essentiellement américaine, inquiètent sérieusement les autorités mondiales. Premier élément : en dépit de la vaccination massive de sa population, le Premier ministre Boris Johnson n’arrive plus à juguler les contaminations en Grande-Bretagne. Deuxième élément : plus de 120 pays sont déjà touchés dans le monde, ceci causant des énièmes couvre-feux, ou des énièmes confinements, ici et là. Ainsi, l’angoisse renait bel et bien, les potions magiques et inédites jusqu’alors, particulièrement l’AstraZeneca (le vaccin suédo-britannique élaboré sur la base d’un adénovirus de chimpanzé) et le Pfizer-BioNTech (la formule américano-allemande, dont la composition dite « ARN messager », n’est en réalité que de la thérapie génique), ne semblent pas résister à ces « variants » beaucoup plus contagieux, mais tout aussi peu létaux, pour l’heure. Concrètement, des nouvelles formules incapables de réduire la charge virale, mais empêchant seulement le développement des formes graves. D’où une circulation dynamique et interminable sur l’ensemble de la planète, d’autant plus que la vaccination massive n’est pas pratiquée dans les pays du tiers-monde. Conséquence en France : le 12 juillet, le Président Macron a annoncé froidement l’extension du pass sanitaire aux bars, restaurants et centres commerciaux à compter du début du mois d’août, sans oublier la vaccination obligatoire imposée également à tous les jeunes de plus de 12 ans à …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à