fbpx

Un été anglais, Il avait 15 ans et elle en avait 40…

par

Fabrice a cinquante-six ans lorsqu’il reçoit une lettre de Margaret Crown. Elle lui demande d’aller la rejoindre en Angleterre. Quarante ans sont passés depuis qu’il l’a vue la dernière fois. Il avait alors quinze ans. Pourquoi celle qui lui a pris son innocence veut le revoir tant d’années après ?

L’histoire de Fabrice se déroule sur quarante ans mais se concentre sur deux périodes très précises de sa vie : le moment présent où il reçoit la lettre de madame Crown, alors qu’il a cinquante-six ans, et le passé où nous retournons en 1968 alors qu’il n’a que quinze ans et qu’il va subir les agissements de cette femme en quête d’amour charnel, et pourtant mariée et mère de deux enfants. Le récit est joliment construit, nous emmenant dans les deux épisodes les plus forts de la vie du personnage principal. Et pour les deux temporalités, on se pose des questions, et on ne comprend qu’au fur et à mesure de l’histoire comment les sentiments ambigus de Fabrice ont pu naître. Car Fabrice a aimé madame Crown lorsqu’il avait quinze ans. Mais était-ce un véritable amour ou une passion de jeunesse guidée par des pulsions adolescentes ? Était-ce un amour naturel ou plutôt une emprise émanant de l’influence d’un adulte manipulateur ?

En tout état de cause, ce voyage linguistique en Angleterre a bouleversé sa vie, et pas en bien. Car à cinquante-six ans, Fabrice est un homme solitaire à la vie morose. Alors cette invitation de madame Crown est-elle l’occasion d’obtenir des réponses et de tirer définitivement un trait sur cette ombre qui plane sur lui et qui a brisé sa vie ?

L’histoire, racontée du point de vue de Fabrice, nous permet de bien comprendre la psychologie des personnages, et surtout la sienne, aussi bien lorsqu’il est adolescent et qu’il est sous l’emprise de Margaret, que lorsqu’il est plus âgé et qu’il retourne auprès d’elle malgré ce qu’il a subi. C’est le gros point fort de ce roman, bien qu’il ne soit pas sans autres nombreuses qualités. En effet, la lecture est fluide et très addictive, et nous amène, sans nous en rendre compte, assez rapidement à une conclusion étonnante.

Marc Desaubliaux nous propose ici un merveilleux roman, malgré le sujet délicat. Vous pouvez retrouver d’autres de ses œuvres aux éditions Des auteurs des livres, dont plusieurs traitent également de l’adolescence et des événements qui marquent à vie.

Marc Desaubliaux
Un été anglais, il avait 15 ans, elle en avait 40…
Editions Des Auteurs des Livres

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à