fbpx

« Qui a tué le maire de Paris? », un thriller d’actualité paru deux jours avant l’Affaire Griveaux

par

Paru le 11 février chez Pierre Guillaume de Roux Editions, le nouveau roman de Philippe Colin-Olivier, a les allures d’une prémonition quelques heures avant l’éclatement de l’affaire Griveaux.

Évidemment, Pierre Colin-Olivier ne pouvait pas savoir, en écrivant son dernier ouvrage, que deux jours après la parution de « Qui a tué le maire de Paris? », que Benjamin Griveaux allait annoncer son retrait de la course à la Mairie de Paris suite à la diffusion de vidéos.

« Le maire de Paris, bâti comme un dieu, est un menteur providentiel dont le programme électoral irradie une admirable fraternité républicaine » tel que le décrit Pierre-Colin Olivier dans ce roman. Ce maire imaginaire est décrit aussi comme un fan de « patinette, trottinette et bicycle », autant qu’il nourrit ‘ « une haine de l’automobile et la passion des poumons clairs ».

Bien que le maire veuille « imposer bonheur et santé à tous », parmi ses concitoyens, cinq personnes qui, sans se connaitre « se mettent à caresser le projet de l’assassiner. »… Et voilà que le maire disparaît.

Le monde politique passe de l’émoi à la panique. Les médias s’enflamment. Des milliers de Parisiens fondent en larmes. Le maire aurait-il été enlevé contre rançon ? Abattu par un commerçant en faillite ? Un chauffeur-livreur excédé ? Un Islamiste ? Un illuminé ? Une fellation de trop l’aurait-elle emporté ? Le grand homme venait, justement, d’honorer une admiratrice de sa libido de champion lorsqu’on l’a perdu de vue.

Les services de police bien sûr, enquêtent ardemment. L’un des cinq personnages aurait-il mis son projet à exécution ? La réponse est dans le livre.

 


« Qui a tué le maire de Paris? » de Pierre-Colin Olivier
Pierre Guillaume de Roux éditions
200 Pages – 18 euros


A lire également :

* (Vidéo) Municipales Paris 2020 – Serge Federbusch: « La perte de civilité dans Paris est très inquiétante »
* (Vidéo) Gaspard Gantzer : « Anne Hidalgo n’est pas une bonne gestionnaire »

 


(crédit image à la une : couverture de « Qui a tue le maire de Paris » – © Pierre Guillaume de Roux Éditions)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à