fbpx

Nick Conrad : un nouveau clip déclenche de vives polémiques autour du rappeur

par

Le texte de « Doux Pays », le nouveau morceau du rappeur Nick Conrad, a suscité de vives réactions de la part du monde culturel et politique. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner saisit la justice.

Dans la vidéo publiée vendredi dernier sur Youtube,  certaines paroles laissent dubitatives : « J’ai baisé la France, baisé la France. Jusqu’à l’agonie, j’ai brûlé la France, brûlé la France » ou encore « cet Hexagone, j’encule sa grand-mère » […]  » J’ai posé une bombe sous son Panthéon ».

Le rappeur fait aussi référence à la chanson « Doux Pays » en affirmant : « Que dit l’autre con de Charles Trenet ? N’a jamais été doux, le pays ».

Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a condamné les propos du chanteur et annoncé dans un tweet son intention de saisir le procureur de la République.

Ce tweet a été suivi d’un autre du ministre de la culture, Franck Riester qui a déclaré que le clip de Nick Conrad est « révoltant ».

La tête de liste des Républicains aux élections européennes, François-Xavier Bellamy a également réagi via Twitter.

Nick Conrad avait été condamné à 5.000 euros d’amende avec sursis le 19 mars pour son clip « Pendez les blancs », publié en septembre 2018

 

 

 


(crédit photo à la une : capture d’écran du clip « Douce Pays » publié sur le compte Youtube de Nick Conrad)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à