fbpx

Avec « Le Nom de la Rose », Orange se lance dans les séries

par

Le Groupe avait annoncé, en juillet 2018, un investissement de 100 millions d’euros sur 5 ans dans la coproduction et l’achat de séries. Il y a quelques jours a été diffusé le premier épisode de cette série inspirée du célèbre thriller historique d’Umberto Eco.

Dès le premier épisode, le téléspectateur se retrouve plongé dans un polard médiéval. L’aspect enquête est très marqué et l’esprit analytique de l’un des personnages de l’histoire, le frère Guillaume de Baskerville (John Turturro) est mis en exergue. Le franciscain cultive un détachement de la réalité sur laquelle il doit enquêter: les meurtres de moines d’une abbaye bénédictine perchée sur les Alpes. Le lieu doit accueillir une disputatio entre les représentants du pape  Jean XXII (interprété par Tchéky Karyo) et ceux de l’empereur Ludovic de Bavière. Derrière cette dispute théologique, il y a en réalité un lutte pour le pouvoir.

C’est dans cette trame qu’agit l’homme de main du pape, le frère dominicain Bernard Guy (Rupert Everett). Un impitoyable inquisiteur qui envoie au bûcher plusieurs hérétiques. Il déteste l’Ordre franciscain, dont fait partie Guillaume de Baskerville. Il voudrait que le pape condamne les disciples de Saint-François d’Assise, au même destin, réservé au mouvement religieux des « Dolciniens », jugés hérétiques par le pape Clément V. Mais Guillaume de Baskerville tente de mener son enquête dans la sérénité, épris de logique plutôt que de superstition. Il tente aussi de transmettre cette approche à son apprenti Adso de Melk (Damian Hardung).

Le premier épisode de la série nous plonge déjà dans ce Moyen-Age très actuel du « Le Nom de la Rose ». Un époque ou les luttes de pouvoir et les complots n’avaient rien à envier à ceux de nos jours.

 

Une scène de la série « Le Nom de la Rose » Photographes: Angelo Turetta/Fabio Lovino Copyright: © 2019 Palomar/11 Marzo Film

 

 

Réalisée par Giacomo Battiato et produite par 11 Marzo, Palomar, la RAI Fiction et Tele München Group, la série  de 8 épisodes de 52 minutes, sera distribuée par Tele München Group en association avec Wild Bunch TV. Dans le casting de la série, on retrouve aussi : Greta Scarano (Margherita et Anna, deux persécutés par le frère Gui), Michael Emerson (l’abbé), James Cosmo (Jorge de Burgos), Sebastian Koch (Baron Von Neuenburg), Frabrizio Bentivoglio (frère Remigio), Richard Sammel (le frère Malachia, chef de la bibliothèque), Stefano Fresi (frère Salvatore), Antonia Nina Fotaras (la fille aux cheveux rouges).

 

« Au nom de la Rose » – série diffusée par OCS Orange.


(crédit photo à la une : affiche de la série « Le Nom de la Rose » © 2019 TMG)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à