fbpx

Hayk Shahinyan : « Nous lançons le Mouvement Alternatif Citoyen pour rassembler l’ensemble de la société française »

Exclusivité Putsch.Media – Hayk Shahinyan est l’une des figures du mouvement des Gilets Jaunes depuis le début du mouvement. Après deux semaines de silence et son retrait de la liste RIC, Hayk Shahinyan a choisi de s’exprimer en exclusivité sur Putsch en vidéo pour annoncer le lancement de son mouvement, le MAC : le Mouvement Alternatif Citoyen. Il revient également sur son passé et ses origines dont il a très peu parlé, son attachement viscéral à la France alors même qu’il n’a pas la nationalité française, son engagement dans le mouvement ainsi que son avenir politique.

propos recueillis par

Propos recueillis par Nicolas Vidal et Matteo Ghisalberti – Dès les premiers jours du mouvement des Gilets Jaunes, ce jeune Arménien d’une trentaine d’années a battu le pavé pour rallier le flot des contestataires. Devenu rapidement une figure médiatique, Hayk Shahinyan a couru les plateaux des chaînes infos pendant plusieurs semaines pour porter des revendications qu’il jugeait légitimes.

Après le temps des manifestations est venu celui de la coordination entre différents porte-paroles qui ont émergé depuis le début du mouvement. Hayk Shahinyan a été de ceux-là, allant à la rencontre des uns et des autres pour tenter de structurer certaines tendances du mouvement des Gilets Jaunes.
Il a notamment co-fondé « Gilet Jaune Le Mouvement » qu’il a quitté pour créer « le Collectif du 17 novembre » à la mi-janvier 2019. Il a ensuite participé à la coordination nationale avec plusieurs figures du mouvement telles que Christophe Chalençon, Ingrid Levavasseur, Côme Dunis, Jérémy Clément, Paul Marra et d’autres. De cette coordination a émergé la plateforme NOos pour recueillir les revendications des citoyens.

Fin janvier, cette coordination nationale a accouché d’une liste pour les élections européennes appelée « Ralliement d’initiative citoyenne » très décriée par d’autres courants de Gilets Jaunes notamment ceux de Maxime Nicolle (lire l’interview ici). Hayk Shahinyan, qui a déclaré à de nombreuses reprises ne pas convoiter une place aux européennes, est devenu directeur de campagne, sans entrer sur la liste. Ingrid Levavasseur a pris, quant à elle, la tête de la liste R.I.C.

Quelques jours plus tard, Hayk Shahinyan annonce sur sa page Facebook se mettre en retrait de la campagne sur sa page officielle Facebook et déclare « J’ai pris la décision de me retirer de toutes mes activités, revenir à Lyon, et prendre une semaine pour analyser, réfléchir, préparer des propositions, et prendre du recul. »
L’information fait l’effet d’une bombe, ajouté au retrait également de Marc Doyer, ancien militant du mouvement En Marche, sous la pression de menaces sur les réseaux sociaux.

Hayk Shahinyan a décidé aujourd’hui de s’exprimer en exclusivité sur Putsch. Nous l’avons rencontré à Lyon. Il nous parle de ses origines sur lesquelles il ne s’est jamais épanché. Il dresse également un bilan de ces trois premiers mois de mobilisation. Il réaffirme son engagement dans le mouvement et définit le cap qu’il s’est fixé pour ces semaines à venir avec le lancement de ce Mouvement Alternatif Citoyen.

 

Partie 1 / Hayk Shahinyan :  Ses origines, son parcours depuis sa naissance en Arménie et son attachement à la France

Partie 2 / Hayk Shahinyan : Son analyse des 3 premiers mois de mobilisation et les raisons de son engagement

 

Partie 3 / Hayk Shahinyan : Le lancement du MAC, le Mouvement Alternatif Citoyen

 

( Montage Vidéo : Crazy Rabbit Production )

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à