L’Italie enquête sur la présence de militaires français dans le Piémont

par

Après les tensions générées sur la question des migrants, un nouvel incident entre Rome et Paris vient d’éclater. Les juges italiens sont saisis de l’affaire.

Antonio Spataro , le procureur de Turin (Italie) a ouvert une enquête suite à un intrusion au-delà de la frontière franco-italienne par des militaires français.  Selon l’agence de presse italienne Askanews, l’objet de l’enquête est double : « port illégal d’armes de guerre en territoire italien » et « menace aggravée par l’usage d’armes contre des citoyens italiens« .

Les faits remontent aux 2 août 2018 quand, dans la forêt qui couvre la zone de Gimont dans la commune frontalière de Cesana Torinese, quatre hommes en tenue militaire ont effectué des contrôles sur deux citoyens italiens. Le procureur de Turin, Antonio Spataro – cité par l’agence de presse – a expliqué que les quatre individus étaient « vraisemblablement » des gendarmes français. L’un des deux italiens contrôlés était en train de promener son chien, alors que l’autre conduisait une mobylette sur une route de campagne.

Suite aux vérifications effectués par la procure de la capitale piémontaise, les faits se sont déroulés à 2 kilomètres de distance du territoire français. « Actuellement – a dit le procureur turinois – nous disposons d’éléments qui nous permettent d’affirmer qu’il s’agit de corps spéciaux de la gendarmerie française. Comme pour les dossiers précédents, nous sommes en train de préparer un mandat d’investigation européen« .

Les intrusions au-delà de la frontière franco-italienne d’agents de forces de l’ordre françaises ont été récemment dénoncés par Matteo Salvini, le Ministre italien de l’intérieur. Les faits du 2 août 2018 ne sont pas une première, comme l’a témoigné dans l’interview accordée à Putsch, le journaliste italien Maurizio Pagliassotti.

Des policiers italiens à la frontière franco-italienne près de Clavière, le 20 oct. 2018 (source ministère italien de l’intérieur)

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à