Le point de vue de Michel-Edouard Leclerc : Peut-on aimer la nature et aussi Internet ?

par

Michel-Edouard Leclerc, le PDG de l’enseigne Leclerc, donnera régulièrement son point de vue dans Putsch sur des sujets culturels et sociétaux qui lui tiennent à cœur.

 

J’aime les écrits de Sylvain Tesson, l’écrivain voyageur de « Dans les forets de Sibérie », « Sur les chemins noirs » et de « A cheval à travers l’Asie Centrale ».

J’entends son appel à mettre de la distance et du silence pour mieux voir et goûter la diversité et la respiration du monde. Mais pourquoi faudrait-il céder à la tentation de l’excès et transformer une prescription écologique en un anathème contre l’ordinateur?

 

« Mais pourquoi faudrait-il céder à la tentation de l’excès et transformer une prescription écologique
en un anathème contre l’ordinateur? »

 

Dans le journal Le Monde, voilà Sylvain Tesson qui dérape et tonne à outrance contre la société du numérique : « Je pense que Guillaume Gates (pour Bill Gates) et Marc Zuckerberg sont des « criminels contre l’humanisme » ! Ces deux compères et « leurs démiurges de la Silicon Valley profitent du Pinocchio qui dort en nous »(…)

On comprend et on adhère à la critique de l’addiction et de l’aliénation, mais en quoi une utilisation judicieuse et maitrisée des échanges sur les réseaux sociaux est-elle un obstacle à la vraie vie, « à la découverte de la nature, de l’éclat du jour, l’expérience du sensible et de la vie sans écran »?

 

« A l’évidence, même pour notre bougon céleste, le numérique est un support qui démultiplie l’audience
et dont l’auteur sait habilement se servir? »

 

C’est une question de mesure, tout comme devrait être la critique de Sylvain Tesson. L’écrivain reporter vit en solitaire ses aventures, mais quoi, il les publie aussi et beaucoup : livres, photos et interviews médias ! A l’évidence, même pour notre bougon céleste, le numérique est un support qui démultiplie l’audience et dont l’auteur sait habilement se servir?

Moi je reconnais que c’est grâce à internet que je peux jouir de mon environnement breton 3 jours par semaine et y travailler: le corps dans la nature et les neurones connectés quand je veux, si je veux ! Alors, what else Mister Tesson ? Saluons donc l’invention, utilisons avec parcimonie mais sortons de ce mauvais procès . Il y en a d’autres de plus importants…?

 

( Crédit Photo N. Savale © FHEL 2017)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à