Valmont Achalme : « InCadaqués essaie de faire la jonction entre la France, l’Espagne, la Catalogne, tout en ne choquant pas les Catalans »

Partagez l'article !

Fondateur du très beau festival de photographie « InCadaqués » en Catalogne, Valmont Achalme est lui-même photographe. Formé à l’école supérieure de l’image et du design de Barcelone (UAO), il est aussi le créateur du Lumigraphe, une caméra offrant une vision bien singulière du monde qui l’entoure. Putsch l’a rencontré.

Partagez l'article !

Pourquoi un festival de photos à Cadaqués ?

J’ai moi-même exposé à Cadaqués mes photos prises avec le Lumigraphe, et grâce à cela, j’ai rencontré de nombreux photographes et de personnes du monde de la photo. Comme je faisais mon expo dans les rues de Cadaqués, je me suis dit que ce serait bien d’inviter d’autres gens à exposer ici aussi. A partir de là, l’idée a grandi jusqu’à monter un festival de photos (lire le reportage de Natacha Coroller, Nldr). J’avais déjà organisé d’autres événements à Cadaqués pendant pas mal d’années et je faisais de la promotion pour le village sur ses différents sites, j’étais une sorte de guide en ligne. Du coup, je connais tout le monde ici et c’était assez facile de créer des connexions et de fédérer un peu tout le village dans ce projet.

 

 

« Grâce à Dali, il y a aussi beaucoup de personnes du monde entier et de différents milieux qui sont venues à Cadaqués »

 

Vous êtes photographe et aussi le créateur du Lumigraphe, pouvez-vous présenter cet objet ?

Mon idée était de marier l’outil le plus ancien, la camera obscura, avec l’appareil le plus moderne que tout le monde utilise, le smartphone. C’est un appareil qui fait des photos différentes, et …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à