fbpx

Bicyclette : une littérature à géométrie variable

par

Par Marc Emile Baronheid – Dès son apparition, la bicyclette a suscité une littérature à géométrie variable, avec la passion pour dénominateur commun. L’excellente collection « Le goût de » propose un florilège percutant, hallucinant parfois, d’écrits sur cette drôle de machine pour merveilleux fous pédalants.

Théories fantaisistes et histoires délirantes y côtoient exercices d’admiration et morceaux de bravoure. Les auteurs sont regroupés par affinités thématiques, de Maurice Leblanc à Eric Fottorino. Les seigneurs de la plume saluent les princes du braquet. Blondin, Nucéra, Jarry, Fallet, Ezine, Fournel roulent un train d’enfer aux côtés du docteur Ludivic O’ Followell (conseils aux hommes et aux femmes pour pratiquer la bicyclette sans nuire à leur fécondité ni à leur vertu) ou du joyeux « véli-vélo » de Flann O’Brien. Le maillot Lépine revient à Alphonse Allais, inventeur d’un antivol nommé « pique-cul ».

« Le goût du vélo », textes choisis et présentés par Hélène Giraud, Mercure de France, 8 euros

Lire aussi dans Culturellement Sports :

L’Alpe : les secrets de la montagne dans une revue

Sport 3.0 : Superstition ou immobilisme ?

Cyclisme : Robic, la victoire improbable d’un petit bonhomme

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à