Ribambelle : Virgile Daudet ne vous laissera pas une minute de répit 

par

Par Mélina Hoffmann – Def. ribambelle [nom féminin] : grande quantité de personnes, de choses. Un nom qui résume parfaitement ce qui nous attend dans la petite salle souterraine du Sonart, à Pigalle ! Après une introduction qui se moque gentiment du stand-up, les sketchs, les personnages et les accents s’enchaînent à un rythme effréné et dévoilent l’étendue du talent du comédien.

Du vendeur de kebab au chauffeur de taxi en passant par le bateau du commandant Cousteau, le bar du coin, un bus de nuit, un tribunal ou encore une classe d’école, Virgile Daudet passe d’un personnage à un autre avec une facilité déconcertante. Sur fond de thématiques sociales ou écolo, il pose un regard parfois ironique, parfois absurde, mais toujours bienveillant sur des réalités du quotidien.

Si l’ensemble mériterait d’être un peu élagué pour gagner en impact et nous empêcher de décrocher de temps à autre, on ne peut qu’admirer l’énergie et la justesse des interprétations du comédien. La gestuelle, les mimiques, les voix des quelques 26 personnages (dont plusieurs se partagent parfois un même sketch) : tout est maîtrisé, sans même que le jeune homme ne s’aide d’un seul accessoire, ce qui mérite d’être souligné. On sourit, on rit, bref, on passe un très bon moment avec ce comédien dont l’évolution mérite d’être suivie de près !

Attention : mieux vaut être en pleine forme pour aller voir le spectacle de ce jeune et fort sympathique artiste !

Ribambelle
Spectacle de Virgile Daudet
Ecrit par Virgile Daudet et Nas Lazreg
Mise en scène : Nas Lazreg
Le Sonart, 75 009 Paris – www.sonart.com
Jeudi 10 novembre et vendredi 2 décembre à 20h.

Lire aussi les actualités et les critiques des spectacles dans Paris Show :

Guillermo Guiz : un humoriste qui a un bon fond

Je danserai pour toi : une histoire de corps et d’âme

Réda Seddiki : un humoriste hors de la pensée unique

Laurent Cussinet : l’équation habile et sans tabou de la masculinité

Pigments : esquisse théâtrale d’une thérapie amoureuse

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à