Jack Reacher : le nouveau film « coup de poing » de Tom Cruise

par

Par Florence Yeremian – Jack Reacher est de retour sur le grand écran. Après un premier opus sorti en 2012, l’ex-Major américain doit à présent faire face à une société militaire qui traficote quelque chose du côté de l’Afghanistan… Entre des ventes d’armes et des marchandises illégales, ce très bon film d’action nous fait retrouver un Tom Cruise de 54 ans qui n’est pas prêt de s’arrêter de courir…

Tom Cruise : un acteur égal à lui-même dans Jack Reacher

Le film signé Edward Zwick (Glory, Le Dernier Samouraï…) va faire plaisir à tous les fans de Tom Cruise: égal à lui-même l’acteur incarne un loup solitaire, cogneur, imperturbable et plein d’humour. Héros jusqu’aux bouts des poings, son Jack Reacher a néanmoins le chic pour chercher les embrouilles: tandis qu’il s’apprête à rejoindre Washington pour déjeuner avec la ravissante Capitaine Turner, il apprend que cette dernière a été mise aux arrêts. Victime d’un complot militaire, la jeune femme est jetée en prison sans en comprendre la cause. Fort heureusement Jack Reacher est là pour la délivrer et s’enfuir à ses côtés. Poursuivis pour meurtre et trahison, les deux fugitifs vont alors partir en cavale pour tenter de se disculper. Rattrapés par un nettoyeur psychopathe, un junkie défoncé et une adolescente qui prétend être la fille légitime de Reacher, ils vont mener leur enquête à cent à l’heure: entre les combats à mains nues, les courses poursuites, les cascades 100 % Cruise et la castagne, tout est mis en scène à la minute près pour faire monter l’adrénaline du spectateur.

Jack Reacher : place aux personnages

Malgré l’égocentrisme qui caractérise assez souvent Tom Cruise, ce nouveau film laisse un peu de place à deux autres protagonistes : c’est en effet à la sublime Cobie Smulders (Avengers) que revient le rôle du Capitaine Susan Turner. Femme cérébrale et autoritaire, cette actrice nous séduit par la justesse de son jeu sans parler de sa beauté « Athénienne ». A ses côtés, la jeune Danika Yarosh apporte un côté godiche mais sympathique à sa figure d’ado rebelle en quête de père idéal.
Partagé entre cette gamine de quinze ans et le Major Turner, Jack Reacher va se révéler plus humain que dans sa précédente aventure et se laisser envahir par sa fibre paternelle… Reacher le justicier serait-il soudainement devenu Papa-Poule? A vous de le découvrir…

Le nouveau Jack Reacher? Un dosage musclé d’humour et de suspens!

Jack Reacher: Never go back
Réalisé par Edward Zwick
Avec Tom Cruise, Cobie Smulders, Danika Yarosh, Robert Knepper
Film d’action américain – 1h58

Sortie nationale: le 19 octobre 2016

Lire aussi dans nos critiques Cinéma :

Soy Nero : la question migratoire sans concession chez Rafi Pitts

Juste la fin du monde : l’oeuvre électrique et lumineuse de Xavier Dolan

Brooklyn Village : Ira Sachs, un portrait de famille tout en finesse

Comancheria : Douceur et mélancolie dans le western de David MacKenzie

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à