fbpx

Gérard de Cortanze : immersion chez les Zazous

par

Par Emmanuelle de Boysson – Qui connaît les Zazous ? De drôles de zigotos ? Une bande d’hurluberlus ? Des fous de jazz ? Bien plus que ça : une bande de jeunes gens dans la veine des mouvements bohêmes du XIX e siècle qui décide, sous l’Occupation, de s’en donner à cœur joie.

Passionnés de jazz, ils se retrouvent chaque jour au café Eva, dansent le zwing, boivent de la bière à la grenadine, lisent des livres interdits, chaussent des lunettes de soleil même à l’ombre et enfilent de longues vestes à carreaux. Sous leur apparente désinvolture, ils font de la résistance, déposent une gerbe le 11 novembre sous l’Arc de Triomphe, arborent par solidarité l’Etoile jaune et couvrent Paris du V de la victoire. Traqués par les Allemands, ils ne veulent pas qu’on leur confisque leur jeunesse. Gérard de Cortanze raconte leur histoire de façon romanesque tout en restituant l’ambiance de ces joyeux lurons, du Paris de l’Occupation, et de leur musique. Ça zwingue ! Passionnant !

« Zazous », de Gérard de Cortanze (Albin Michel)

Lire aussi dans Roman :

Gaëlle Josse : un roman historique intense et tendu

Simone Stritmatter : cri d’espoir pour les cassés de la vie

Marie-Christine Horn : un style brut, dru et vivifiant

Guillaume Siaudeau : une critique de la société de consommation

Claire Berest : la veine urticante d’une romancière

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à