fbpx

Un amour américain : un album au graphisme magnifique

par

Florence Yérémian – Par un après-midi d’été James et Laura se sont aimés. Depuis, les mois ont passé et la belle rousse s’en est allée. Parcourant le monde, James tente de retrouver sa dulcinée, voyageant pour celà jusqu’au fin fond de l’Orient. Sur les conseils d’un magicien chinois, le voici bientôt en partance pour l’Amérique.

A bord du navire qui lève le cap outre Atlantique, le jeune homme fait la connaissance de Fontaine et de son groupe de Jazzmen. Débarqués à New-York, ces musiciens swinguants l’entrainent dans les bars afin de lui faire oublier son tourment mais aucune mélodie ne parvient à faire revenir Laura. Désenchanté et solitaire, l’amoureux transi finit par se demander si, tout compte fait, cette furtive rencontre n’était pas un simple rêve…

Entre fantasmes et réalité, cette belle histoire est un conte mélancolique évoquant l’amour et le temps qui passe. Grâce au grand format de l’ouvrage, le lecteur plonge goulûment dans les images tendres et acidulées de Daniela Volpari et se laisse emporter par delà les océans. Les illustrations sont d’un raffinement inouï et elles font preuve d’une étonnante maitrise des couleurs. Passant du rose romantique à la magie du vert bonsaï, elles s’assombrissent progressivement pour tomber dans le blues du triste Jean ou la noirceur new-yorkaise. Parallèlement à cette riche palette porteuse d’atmosphères jazzy, rétro ou nostalgique, l’on apprécie également la finesse du trait et l’inventivité graphique de l’auteur: aux côtés de ses principaux personnages, Daniela Volpari griffonne sans cesse de petites esquisses toutes en transparence qui agrémentent le récit de façon ludique. Il en va ainsi des allumettes coeur, du magicien Go ou du vieux Juke Box qui laisse doucement s’échapper d’anciennes chansons de Billie Holiday…

Même si les petits enfants peuvent être séduits par la beauté des images, il en va tout autrement du texte qui s’adresse d’avantage aux plus grands. Le récit est, en effet, une succession de poèmes et de sentences lyriques empruntés à Flaubert, Baudelaire, Rimbaud ou Mallarmé. On conseille donc une lecture à quatre mains (enfant / adulte) car l’agencement désarticulé de ces extraits crée une histoire un peu hasardeuse où le jeune lecteur peut facilement se perdre. Afin de conserver une fluidité narrative, l’auteure aurait du inventer la totalité de cette aventure sentimentale : des mots simples, ponctués parcimonieusement de vers célèbres auraient suffit à lui conférer une musicalité très romantique.

Un amour américain? Un album mélancolique d’une grande beauté graphique.

Un amour américain
De Daniela Volpari
Edition Marmaille & Compagnie
2015 – 15€
www.marmaille-compagnie.com

Lire aussi en Jeunesse :

Le chevalier de Ventre-à-Terre : une fable fort amusante à dos d’escargot

De l’insoutenable légèreté de l’être

De l’art de ne pas faire n’importe quoi

Bécassine est de retour!

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à