Les nouveaux loups du Web : un documentaire choc sur la vie privée

par

Par Florence Yérémian – Adeptes de Facebook, Twitter, Linkedin et autres réseaux sociaux, savez-vous vraiment dans quel monde vous vivez? Ce nouveau documentaire risque de vous en faire prendre conscience. A travers de multiples interviews, Cullen Hoback a en effet tenté de démontrer à quel point votre vie privée ne vous appartenait plus. A l’exemple des détraqueurs d’Harry Potter, Internet et ses moteurs de recherche aspirent chaque jour vos données personnelles avec, de surcroît, votre propre consentement.

A chaque fois que vous vous connectez et acceptez les conditions d’utilisation d’un site, vous lui offrez quasiment l’accès illimité à votre profil et vos infos les plus intimes: âge, adresse, comptes bancaires, affinités religieuses, préférences culinaires, tendances sexuelles… tout ce que vous recherchez ou échangez via votre IPhone ou votre ordinateur est immédiatement mémorisé par des cookies qui stockent en masse vos préférences. Récupérées par des groupes aussi puissants que Google, Facebook ou YouTube, ces données sont devenues un objet de convoitise de la part des gouvernements mais aussi des entreprises commerciales qui y voient un moyen évident de cibler leurs futurs consommateurs.
Que l’Etat souhaite surveiller ses concitoyens dans le cadre d’attentats ou de menaces terroristes, cela est compréhensible. Que des entreprises aient accès à votre profil pour vous envoyer des offres et s’enrichir sur votre dos l’est beaucoup moins. La sécurité nationale ou la protection privative ont une légitimité mais il en va tout autrement de la quête de profit via l’exploitation d’informations personnelles.
Pourtant à chaque minute qui passe des milliers d’internautes tombent encore dans les griffes de ces nouveaux loups du web: recherche sur Google, échange sur Facebook, téléchargement d’applications sur l’Apple store … Selon Cullen Hoback, Mark Zuckerberg et Larry Page peuvent à présent s’estimer heureux car derrière leurs interfaces ultra attractives ils sont en train de concevoir le répertoire le plus fructueux de la planète. Même s’ils se dissimulent derrière des organismes à but non lucratif, ces fins stratèges ne se contentent pas d’offrir à leur utilisateurs un espace public neutre et c’est cela qui scandalisent les cyber militants ou les gens lucides à l’exemple des intervenants de ce court métrage. A l’inverse de la plupart des Internautes qui sont totalement dépassés par l’évolution technologique, ces hackers luttent pour une transparence globale et revendiquent le respect des données citoyennes. En y réfléchissant sérieusement, vous comprendrez que ce mode de récolte d’informations peut progressivement nuire à tout type de liberté et mettre notre société dans les griffes de personnes si puissantes qu’elles dirigeront bientôt les moindres faits et gestes de nos existences.

La prochaine fois que vous vous connecterez, vous prendrez peut être le temps de lire le conditions générales d’utilisation jusqu’au bout. Conformément à ce qui est dit dans ce petit reportage, vous vous rendrez vite compte qu’elles sont intentionnellement incompréhensibles et qu’elles ne prônent quasiment aucune politique de confidentialité…
A travers « Les Nouveaux Loups du Web », Cullen Hoback et ses chercheurs ne peuvent qu’éveiller les consciences sans pouvoir offrir de solution: la protection de votre vie privée ne dépend donc que de vous car aucune loi n’est en mesure aujourd’hui de s’élever face au lobbying d’entreprises qui ont mis en place un business aussi lucratif.

Les nouveaux loups du Web ? Un documentaire à partager pour éveiller les consciences …

Les nouveaux Loups du Web
Un documentaire réalisé par Cullen Hoback
USA 2015 – 77 minutes
Au cinéma : le 6 janvier 2016

Lire aussi :

Beijing Stories: un regard amer sur l’urbanisation de la Chine

Un Docteur Frankenstein divertissant mais sans surprise

Macbeth: une oeuvre cinématographique d’un esthétisme abyssal

Back Home: un film intime de Joachim Trier sur la famille

Les Suffragettes: Carey Mulligan apprivoise l’écran en militante féministe

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à