Les amazones de la terreur : un livre phare

par

Par Marc Emile Baronheid – bscnews.fr / « La crainte qu’en se posant comme les égales des hommes dans la lutte armée les femmes en deviennent plus dangereuses les expose à une stigmatisation qui dépasse largement le cadre pénal. Accusées de mener la danse macabre du terrorisme, ces militantes semblent ne plus correspondre aux normes du genre. Sont-elles encore des femmes ? Les femmes sont-elles en train de changer ? ».

Dans le dernier tiers du XXe siècle, nombre d’entre elles ont rejoint les rangs d’organisations politiques violentes, n’hésitant pas à tuer. Les médias en ont fait des « amazones de la terreur ». Prises dans un engrenage passionnel, résolues, désincarnées, elles étaient pourtant cent coudées au-dessus de celles qui commettent aujourd’hui des attentats sans honneur et sans gloire. Un livre impressionnant d’acuité revient sur celles, ni frigides, ni barjos, dont plusieurs frôlèrent un destin iconique. Ulrike Meinhof, Gudrun Ensslin, Susanne Albrecht, Brigitte Monhaupt, Nathalie Ménigon, Joëlle Aubron, les femmes sont-elles des meurtriers comme les autres ?

« Les « Amazones de la terreur », Fanny Bugnon, Payot, 21 euros

Lire aussi :

Portraits de résistants : la résurrection des héros

Albert Einstein : tout comprendre dans un seul livre

Connais-toi toi-même : une leçon de Lucien Jerphagnon

La violence : un ouvrage qui soulève bien des questions

Qui sont les enfants cachés ? : un essai de qualité sur la Shoah

Raymond Pronier : une réflexion intelligente sur les raisons psychanalytiques de la haine de l’autre

Hervé Guibert : Etudes inachevées et esquisses synthétiques

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à