Charles le Téméraire, entre complexité et ambivalence

par
Partagez l'article !

Par Régis Sully – bscnews.fr/ À la mort de Philippe III le Bon ( 1467), le duché de Bourgogne était vaste et puissant. Il comptait plusieurs provinces, entre autres la Franche Comté, la Flandre, l’Artois, la Hollande, le duché du Luxembourg … À la mort de Charles le Téméraire en 1477, le duché de Bourgogne est dépecé entre le Saint Empire et le royaume de France. La Bourgogne revint à la France tandis que les provinces du nord-ouest, c’est à dire la Flandre et d’autres régions voisines tombaient dans l’escarcelle des Habsbourg tout comme la Franche-Comté après l’union de Maximilien et de Marie, fille de Charles le Téméraire.

Partagez l'article !

Comment en est-on arrivé là? Comment Charles le Téméraire a-t-il pu dilapider un tel héritage en 10 ans de règne? C’est ce que nous fait découvrir Marcel Brion dans son livre passionnant de bout en bout sur Charles le Téméraire. Un personnage complexe qui a des difficultés à accepter l’hétérogénéité de son domaine. La liberté de commerce, la prospérité industrielle faisaient que les Flamands étaient loin du régime seigneurial et des coutumes féodales. Une forme de démocratie …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à