Jzef

Jozef :  » Je m’entends bien avec la langue française « 

Partagez l'article !

Par Marie Der Gazérian – bscnews.fr / « Dès que j’eus ma tasse de café aux lèvres, des vagues de souvenirs de la soirée de ce week-end, revenaient enfin à la surface, comme un tsunami de flashback. C’est décidé, j’arrêtais l’alcool. Installé sur le divan de velours de mon wagon en première classe, des tambours résonnaient dans ma tête. Les abricots frais, le milkshake à la banane et à la pêche, mon sirop de limonade et le yaourt au miel, tout ça créait une sorte de bazar intestinal et je détournais les yeux pour ne pas vomir. L’odeur du chocolat chaud avait maintenant embaumée la pièce, je me sentais mieux. Je fouillais alors mon gilet et je vidais mes poches de pantalon pour y trouver un chèque déchiré et des tickets de reçus à cinq chiffres. Mon budget pour l’opéra était foutu. En rentrant, il fallait que j’aille à la banque, et surtout, il fallait impérativement que j’arrive à l’heure pour cette interview »
Tous les mots en gras ont un seul et unique point commun : Ils ont tous une origine étrangère.

Partagez l'article !

Auriez-vous une anecdote personnelle à nous raconter à propos d’un mot français d’origine étrangère ?
Dans l’univers de la musique nous sommes souvent confrontés à l’Anglais. Un câble est un « Link », un branchement un « plug », un flux vocal un « Flow », un battement un « Beat », etc … Bref, nous autres musiciens, nous sommes « bilingues ». Sourires. Il n’est pas rare d’entendre lors de …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à