fbpx

Les fourberies de l’amour : une romance sous la Régence

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Attention! Sachez qu’un gentleman peut en cacher un autre…surtout lorsqu’ils sont jumeaux et enclins à la plaisanterie!

Dans « Les fourberies de l’amour », tout commence à cause d’une mère aussi attachante qu’écervelée qui est criblée de dettes depuis la mort de son époux. Son fils aîné, Evelyn Denvill, pour lui rendre service et renflouer les caisses familiales, accepte de faire la cour à Cressida Stavely, issue d’une famille fortunée. Ainsi son oncle verra d’un bon oeil cette sage alliance si peu coutumière des frasques de son neveu et acceptera sans doute de renoncer à la tutelle des biens de son frère et de tout remettre dans les mains d’Evelyn….Mais le soir où un dîner est donné en son honneur par la famille de sa fiancée, ce dernier reste introuvable, au grand désespoir de sa mère. Aussi lorsque son frère cadet, lord Christopher, débarque à l’improviste de Vienne, l’idée vient à Lady Denvill de lui faire accepter d’endosser le rôle d’Evelyn le temps qu’il revienne…

Combien de temps va durer cette comédie? Quels dangers encourt le faux fiancé si ce n’est peut-être de tomber amoureux de celle qui ne lui est pas destinée? Où a donc disparu Evelyn?

Une romance à l’époque de la Régence qui séduira les amateurs(trices) du genre. Une sucrerie qui se déguste sans laisser toutefois un souvenir impérissable.

Les fourberies de l’amour

Auteur: Georgette Heyer / Traduit de l’anglais par Francine et Tanguy de Courson

Editions : Milady Romance

A lire aussi:

Des dangers d’une croisière en Antarctique

Romance, romance, quand tu nous tiens!

Miroir, miroir, dis-moi qui je suis!

Un road trip torride et passionné

Avant toi : une histoire d’amour à hauteur d’homme

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à