fbpx

Un conte où tout est question de fortune

par
Partagez l'article !

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Il était une fois une princesse dont le Royal Porte-Monnaie était toujours vide… Impossible donc de s’acheter une jolie robe pour pouvoir aller danser au bal du Royaume d’A-Coté! Quand on a un père toujours préoccupé à créer de nouvelles machines volantes, on est bien obligé de s’adapter et de se transformer en cuisinière lorsqu’il décide d’inviter tout le royaume pour assister à ses exploits de vol. Aussi, quand elle rencontre un jardinier aussi pitoyable pour tondre les pelouses qu’elle ne l’est pour mitonner de bons gâteaux, forcément Cupidon s’en mêle….

Partagez l'article !

Une histoire fort amusante délicieusement illustrée ! Alternant des images où le noir domine, créant des effets d’ombres chinoises esthétiques, avec des illustrations richement colorées, voilà un album séduisant qui fera craquer plus d’une petite fille, à coup sûr!

 » Malheureusement, la princesse ne pouvait que s’inquiéter: le roi avait déjà inventé six machines volantes, et aucune n’avait marché.
– Tu as cabossé ta couronne à ta dernière chute, lui rappela-t-elle.
– Fais-moi confiance, répondit le roi, qui touillait majestueusement de la colle sans s’apercevoir qu’elle giclait sur son Royal Pourpoint. »

La princesse qui n’avait pas de Fortune
de Sarah Gibb & Ursula Jones
Éditions: Gautier Languereau
En librairie le 5 novembre 2014
Prix: 14,95€
Dès 6 ans

A lire aussi:

Un conte tout en haut de la cordillère des Andes

Conte de la Lune au pays du Matin calme

Dedieu : Foi de samouraï !

La bête et le prince aux cheveux d’or

Baba Yaga : un conte russe idéal au creux de l’hiver

Il était une fois en Corée Kongiwi, l’autre Cendrillon

Un conte appétissant entre cochons et loup

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à