fbpx

Un conte où tout est question de fortune

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Il était une fois une princesse dont le Royal Porte-Monnaie était toujours vide… Impossible donc de s’acheter une jolie robe pour pouvoir aller danser au bal du Royaume d’A-Coté! Quand on a un père toujours préoccupé à créer de nouvelles machines volantes, on est bien obligé de s’adapter et de se transformer en cuisinière lorsqu’il décide d’inviter tout le royaume pour assister à ses exploits de vol. Aussi, quand elle rencontre un jardinier aussi pitoyable pour tondre les pelouses qu’elle ne l’est pour mitonner de bons gâteaux, forcément Cupidon s’en mêle….

Une histoire fort amusante délicieusement illustrée ! Alternant des images où le noir domine, créant des effets d’ombres chinoises esthétiques, avec des illustrations richement colorées, voilà un album séduisant qui fera craquer plus d’une petite fille, à coup sûr!

 » Malheureusement, la princesse ne pouvait que s’inquiéter: le roi avait déjà inventé six machines volantes, et aucune n’avait marché.
– Tu as cabossé ta couronne à ta dernière chute, lui rappela-t-elle.
– Fais-moi confiance, répondit le roi, qui touillait majestueusement de la colle sans s’apercevoir qu’elle giclait sur son Royal Pourpoint. »

La princesse qui n’avait pas de Fortune
de Sarah Gibb & Ursula Jones
Éditions: Gautier Languereau
En librairie le 5 novembre 2014
Prix: 14,95€
Dès 6 ans

A lire aussi:

Un conte tout en haut de la cordillère des Andes

Conte de la Lune au pays du Matin calme

Dedieu : Foi de samouraï !

La bête et le prince aux cheveux d’or

Baba Yaga : un conte russe idéal au creux de l’hiver

Il était une fois en Corée Kongiwi, l’autre Cendrillon

Un conte appétissant entre cochons et loup

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à