Bienvenue dans le monde merveilleux des Puppets et des freaks en mousse

par

Par Carine Roy – bscnews.fr/ Bienvenue dans le monde merveilleux des Puppets et des freaks en mousse fabriquées par Duda Paiva, artiste formé à la danse classique, contemporaine et au buto. Dans « Bastard ! » présenté il y a deux ans à Charleville et inspiré de “L’Arrache-coeur” de Boris Vian, il se faisait coincer au milieu d’un tas d’ordures par une vieille femme aussi lubrique que sadique ; dans « Malédiction », il détournait la gentille comédie musicale “Le Magicien d’Oz” : une grenouille l’obligeait à lui donner du plaisir, une main verte géante en mousse tentait de l’étrangler et de le violenter !

Avec ce manipulateur manipulé, les Puppets prennent le pouvoir. Duda Paiva nous explique : « J’étais souvent malade enfant, je passais mon temps à l’hôpital et j’avais des problèmes avec mes yeux. Je ne voyais pas bien. Et vous voyez les marionnettes ont des yeux tellement brillants, bien plus que dans la vraie vie et donc aujourd’hui, elles voient les choses à ma place, celles que je ne peux pas bien voir. » Né au Brésil, Duda Paiva émigre aux Pays-Bas en 96. Pour ses performances, il invente des extensions de lui-même. Composées de mousse de latex, ses marionnettes-siamoises deviennent ses partenaires de scène. « La marionnette ne demande qu’à être reconnue. Elle s’anime et vous la croyez vivante. J’aime beaucoup les vieilles femmes parce qu’elles sont très expressives. Leur corps est plein de détails. En terme de forme, elles sont plus intéressantes, elles portent une histoire en elles. Cela rend leur personnage plus fort. » La manipulation permet ainsi à Dudda de pousser le grotesque jusqu’à l’extrême. Ses créatures décrivent nos pulsions humaines. Dans son dernier spectacle “Bestiaires”, présenté à Charleville et pour la première fois en France, ce danseur-illusionniste s’attaque avec trois autres comparses aux divinités grecques, tout en offrant au public une réflexion sur notre époque. Dans « Bestiaires », on nous annonce que Cupidon est fatigué et que les Dieux ont des comportements étranges…

Pays-Bas. Dudda Paiva Compagny : « Bestiaires »

Au Théâtre de Charleville-Mézières, du 22 au 23 septembre 2013.

A lire aussi:

Train Fantôme ? Une comédie loufoque qui perd hélas son (fil) conducteur

Un succulent vaudeville au son du mambo italiano : Bravissimo !!

Ferré, Ferrat, Farré : Trois F qui vibrent comme une musique

Zelda & Scott : Une plongée pétillante dans les Années folles

Une belle au bois dormant revisitée par Harold Pinter : Attention au réveil !

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à